+ de critères

Michel PORTOS

Michel PORTOS

 

 

Si d’Artagnan était gascon, Portos est marseillais. Il ne s’agit pas ici du mousquetaire d’Alexandre Dumas, mais de Michel Portos, qui vient d’être élu cuisinier de l’année 2012 par le guide gastronomique Gault & Millau.
Avec ce titre, le cuisinier au physique sec et aux fines lunettes, déjà auréolé de deux étoiles au Michelin, rejoint notamment Edouard Loubet, Jean-François Piège, Thierry Marx et Michel Troisgros. Particulièrement ému et heureux non seulement pour lui, mais aussi pour son équipe, Michel Portos, formé à Marseille, a fait ses classes au restaurant du Club des Girondins de Bordeaux. Resté néanmoins supporter de l’OM, il fait un parcours sans faute entre Londres, Toulouse et le prestigieux restaurant Troisgros à Roanne, avant de s’installer au Saint-James à Bouliac en 2002. Ses recettes surprenantes et ses associations de saveurs, comme son pigeon au tandoori ou sa pastèque au chorizo, sont devenues des références. Il a publié en mars son premier livre retraçant son parcours à travers 65 recettes, de ses premières émotions culinaires à son apprentissage en passant par les voyages qui ont façonné sa cuisine. Car comme le souligne la carte de son restaurant avec cette citation de Vauvenargues : « Il faut avoir de l’âme pour avoir du goût ».

 

Eclairage

Avec son édition 2012, le Gault & Millau plonge dans les nouvelles technologies. Il devient plus interactif avec des flashcodes qui assurent la mise à jour des cartes, des tarifs et des chefs, le tout consultable depuis un smartphone ou une tablette numérique. Il met également l’accent sur 1600 tables à moins de 35 euros. Et comme à son habitude, le guide jaune a sélectionné 22 jeunes talents issus des régions françaises ainsi que les 6 grands de demain.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants