+ de critères

Philippe Jaenada, pro du "Cluedo français"

Philippe Jaenada, pro du

Le romancier publie Au printemps des monstres aux éditions Mialet-Barrault. Le lendemain de l’assassinat de Luc Taron, âgé de 11 ans, un homme se faisant surnommer « l’Étrangleur » contacte les médias et la famille du garçon afin de revendiquer son crime. Cette médiatisation additionnée aux aveux de Lucien Léger, auteur des lettres, vont faire de lui le meurtrier de Luc aux yeux du grand public et de la justice.

« C'est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le meurtre, il est incarcéré et mis à l'écart de la société pour le reste de sa vie. Fin de l'histoire. […] Dans cette société naissante qui deviendra la nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque, ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu'on savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les monstres ne sont pas souvent ceux qu'on désigne. »

En 1985, Philippe Jaenada expérimente diverses vocations, d’abord vendeur de tableaux en porte à porte puis animateur de minitel rose. Il deviendra finalement rédacteur, chroniqueur, reporter et traducteur avant de devenir échotier à Voici. C’est en 1997 que Philippe Jaenada débute sa carrière d’écrivain en publiant Le Chameau sauvage, pour lequel il reçoit les prix de Flore et Alexandre Vialatte. Après La Serpe, roman récompensé par le prix Femina en 2017, et La Petite femelle, l’auteur s’attarde à nouveau sur un fait divers médiatisé afin de proposer une nouvelle version des faits. Au printemps des monstres est sélectionné pour le Prix Goncourt dans sa première liste des romans en lice, dévoilée le 7 septembre 2021.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants