+ de critères

Pierre Assouline

Pierre Assouline

 

Le 31 octobre 1914 eut lieu la première réunion de l’Académie Goncourt chez Drouant. Depuis cette date, dix couverts sont soigneusement disposés chaque premier mardi du mois dans le salon du premier étage. Dix couverts en vermeil gravés au nom de leurs propriétaires successifs, dix passionnés qui se réunissent bénévolement.
Sur ceux de Pierre Assouline sont ainsi gravés les noms de Lucien Descaves, Pierre Mac Orlan et Françoise Mallet-Joris, à qui il vient de succéder. Né en 1953 à Casablanca, Pierre Assouline remplissait l’unique condition d’éligibilité : être un écrivain de langue française. Entre De nos envoyés spéciaux (1977) et Autodictionnaire Proust (2011), il a en effet écrit une trentaine d’essais, biographies et romans. Mais sa carrière ne se limite pas à cela puisqu’il a également été grand reporter, a collaboré avec France Inter, RTL puis France Culture, le magazine L’Histoire, et a été directeur de la rédaction du mensuel Lire pendant dix ans. Il est aujourd’hui critique pour le Magazine littéraire, chroniqueur pour Le Monde des livres et anime La République des livres, blog qu’il a créé en 2004.

 

Eclairage

Philippe Claudel fait également son entrée à l’Académie, au couvert de Jorge Semprún, disparu en 2011. L’Académie est donc désormais au complet avec dix membres, Françoise Mallet-Joris en devenant membre honoraire. Ils auront la charge de choisir le prestigieux prix Goncourt, ainsi que le Goncourt de la poésie (décerné au début de l’année), le Goncourt du premier roman (décerné au printemps), le Goncourt de la nouvelle et celui de la biographie (tout deux décernés en septembre).


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants