+ de critères

Pierre de BOISSIEU

Pierre de BOISSIEU

Les rouages de l’administration européenne n’ont pas de secret pour lui, et pour cause : il a participé à leur construction. Tombé dans le chaudron bruxellois en 1978 quand il était tout jeune énarque, Pierre de Boissieu succède aujourd’hui à Javier Solana au poste de secrétaire général du Conseil, principal organe de décision de l’Union européenne. Un couronnement pour ce diplomate de carrière qui, après avoir participé à la rédaction du traité de Maastricht, battit des records de longévité au poste de représentant permanent de la France à Bruxelles avant d’intégrer le Conseil en 1999 au poste de secrétaire adjoint. Sa nomination est toutefois plus formelle que réelle, car en tant que bras droit d’un Javier Solana accaparé par les affaires internationales, il tenait déjà les rênes du Conseil depuis près de dix ans. Le poste lui va d’ailleurs comme un gant : discret mais influent, ce fin connaisseur des dossiers qui a toujours évité d’être classé politiquement a désormais – officiellement – la maîtrise de l’agenda européen. Ce n’est un secret pour personne : la promotion de Pierre de Boissieu résulte d’un accord du couple franco-allemand, et c’est d’ailleurs un candidat d’outre-Rhin qui lui succèdera après son départ à la retraite en 2011. Après la réélection en septembre du Portugais José Manuel Barroso et la nomination très commentée du Belge jusque-là peu connu Herman Von Rompuy, chaque Etat membre de l’Union européenne a nommé hier un commissaire européen. L’ancien ministre Michel Barnier, désigné par la France pour siéger à Bruxelles, devra cependant attendre encore une dizaine de jours pour connaître les responsabilités qu’il y occupera.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants