+ de critères

Pierre Henry nous a quittés

Pierre Henry nous a quittés

Né en 1927, le compositeur, considéré comme l'un des pionniers de la musique concrète est décédé à l'âge 89 ans.

Entré au Who's Who il y a 44 ans, toutes nos pensées vont vers lui et ses proches.

 

Henry, Pierre, Compositeur de musique. Né le 9 décembre 1927 à Paris 12e. Fils de Georges Henry, Médecin, et de Mme, née Germaine Mazet. Marié le 22 juillet 1971 à Mlle Isabelle Warnier (2 enf. : David [d'un premier mariage], Béatrice).

Etudes et diplômes
Etudes : Privées et Conservatoire national supérieur de musique (CNSM).
Diplôme(s) : Prix de piano, d’harmonie, de percussion.

Carrière
Elève de Nadia Boulanger, d'Olivier Messiaen et de Félix Passerone, Compositeur de musique (depuis 1945), Chef des travaux du groupe de recherches de musique concrète à l'ORTF (1950-58), Fondateur et Directeur (depuis 1959) du studio Apsome (applications de procédés sonores et musique électro-acoustique), premier studio privé français consacré à cette musique, 26 heures de concert ininterrompu (1968), concert au Grand Palais (1969), à l'Olympia (1970), au Zocalo de Mexico (Mexique) (2001), Pierre Henry chez lui 2 (dans son appartement) (2002), Fondateur de l'Association pour la création et la recherche électro-acoustique (1972), Créateur et Directeur artistique de l'association Son et Recherche électro-acoustique (Son-ré) (depuis 1982), Intégrale de son œuvre au Musée d'art moderne de la Ville de Paris (1988).


Œuvres : Symphonie pour un homme seul (1950), le Voile d'Orphée (1953), la Noire à soixante (1961), le Voyage (1962), Variations pour une porte et un soupir (1963), la Reine verte (1963), Messe de Liverpool (1967), Apocalypse de Jean (1968), Ceremony II, Fragments pour Artaud, Gymkhana, Messe pour le temps présent (1970), mise en musique de Corticalart (1971), Mouvement-Rythme-Etude (1971), 2e symphonie (1972), ballet Nijinsky, clown de Dieu (de Maurice Béjart), Kyldex I, spectacle cybernétique avec Nicolas Schöffer (1973), Enivrez-vous (1973), spectacle Dieu, action de voix, de sons et de gestes (Lille, 1977; Paris, 1978), 10symphonie, Hommage à Beethoven (1979), les Noces chymiques, rituel féérique en 12 journées (Opéra comique 1980), Pierres réfléchies (1982), Paradis Perdus (1982), Hugosymphonie (1985), Berlin, symphonie d'une grande ville (film, concert 1987), Cristal/Mémoire (1988), Livre des morts égyptien (1988), Une maison de sons (1990), Maldoror (1992), l'Homme à la caméra (1993), Une ample comédie à cent actes divers : Hommage à La Fontaine (1995), Intérieur-Extérieur (1996), Schubert 97 (1997), Histoire naturelle ou les roues de la terre (1997), Une Tour de Babel (1998), Apparitions concertées (1999), le Journal de mes sons, le Miroir du merveilleux et Concerto sans orchestre (2000), Dracula (2002), Carnet de Venise (2002), Labyrinthe (2003), Faits divers (2003), Duo (2003), Voyage initiatique (2005), Comme une symphonie, hommage à Jules Verne (2005), Grande Toccata (2006), Pleins jeux, Utopia et Trajectoire (2007), un Monde lacéré, Miroirs du temps, Variance (2008), Capriccio (2009), Envol (2010), l'Art de la fugue odyssée (2011), le Fil de la vie (2012), Fragments rituels (2013), Fanfare et arc-en-ciel (2014), Continuo (2015), Chroniques terriennes (2016), La Note seule (2017), Multiplicité (2017), Grand tremblement (2017) et Fondu au noir (2017); réalisation de peintures concrètes (depuis 1995) : exposition au Musée d'art moderne de la Ville de Paris (2013).


Décoration(s) : Commandeur de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.


Distinction(s) : Grand prix de l'Académie du disque (1966) et de l'Académie Charles-Cros (1970), Grand prix national de la musique (1985), Grand prix de la Musique symphonique de la Sacem (1987), Victoire de la musique (musique contemporaine) (1988), Grand prix de la Ville de Paris (Musique) (1995) et de la Société des auteurs compositeurs dramatiques (SACD) (1996), Grand prix Karl Sczuka (1997), Prix du président de la République de l'Académie Charles-Cros (2005), Qwartz Electronic Music Award d'honneur 2005 décerné par l'association Pro Art, Prix de composition musicale de la fondation Simone et Cino del Duca (2013), Giga Hertz Award du Zentrum für Kunst und Medientechnologie (ZKM) à Karlsruhe (Allemagne) (2013).


Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants


Notre application mobile

Téléphone

Nos partenaires

heure minute seconde