+ de critères

Richard Bonneville, la tête dans les étoiles

Richard Bonneville, la tête dans les étoiles

Il faudra attendre encore 10 ans mais le rendez-vous est fixé. En 2024, un satellite européen équipé d’un télescope spatial s’envolera depuis Kourou en Guyane à bord d’une fusée Soyouz.
L’objectif est de détecter les planètes semblables à la Terre pour découvrir d’autres mondes susceptibles d’abriter la vie. Un vieux rêve qui ne relève plus seulement de la science-fiction puisque l’Agence spatiale européenne (ESA) a sélectionné et décidé de lancer le projet Plato. Parmi les principaux partenaires, le CNES apportera son soutien financier et technique aux équipes scientifiques du CNRS, de l’Observatoire de Paris et du CEA. Richard Bonneville, le directeur adjoint du CNES (en charge de la stratégie, des programmes et des relations internationales) pilote en partie l’expédition. Ce normalien, agrégé de physique et passionné par l’exploration de l’univers a su garder les pieds sur terre. Il est entré au CNES en 1982 et a grimpé les échelons jusqu’au poste qu’il occupe depuis 2007. Un parcours sans faute pour un chercheur qui ne cesse de relever les défis.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants