+ de critères

Serge BROMBERG

Serge BROMBERG

Son nom n’est peut-être pas très connu du grand public, mais Serge Bromberg vient de remporter – conjointement avec Ruxandra Medrea – le César du meilleur documentaire avec un film unanimement salué par la critique : L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot. Présenté à Cannes en 2009, ce documentaire-fiction est basé sur le film éponyme du réalisateur de Quai des Orfèvres et réunit les extraits du film inachevé et les entretiens avec l'équipe ayant participé au tournage. L’Enfer s’inscrit aussi dans la droite ligne du travail de Serge Bromberg, ce diplômé de l’ESCP étant très impliqué dans la préservation des films. Il est ainsi à l’origine de la constitution d’une collection de plus de 100 000 bobines de films anciens et restaure habituellement une cinquantaine de films par an. Dans son discours de remerciements dimanche dernier, Serge Bromberg citait Oscar Wilde : « Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais ». Nul doute qu’il n’est pas prêt d’oublier celle qui lui vaut aujourd’hui son César… La cérémonie des Césars a aussi plébiscité Jacques Audiard, qui repart avec la bagatelle de neuf statuettes pour Le Prophète. Cerise sur le gâteau : son film fera partie des nominés aux Oscars ce dimanche. Quant à Isabelle Adjani, elle établit un nouveau record en remportant son 5e César pour son interprétation dans La Journée de la jupe


Biographie liée

  • Voir la biographie de Serge Bromberg Président de société, Producteur et Animateur de télévision > ÉTABLISSEMENT DE COMMUNICATION ET DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE DE LA DÉFENSE (ECPAD) > LOBSTER FILMS > STEAMBOAT FILMS

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants