+ de critères

Xavier BERTRAND

Xavier BERTRAND

Il est le nouveau gardien des clés de l’UMP. A la faveur du mini-remaniement qui a vu la nomination de Patrick Devedjian au ministère de la Relance économique, l’actuel ministre du Travail s’empare du secrétariat général du parti majoritaire. Un job à plein temps, puisqu’il cèdera son siège gouvernemental s’il est confirmé dans ses nouvelles fonctions le 24 janvier prochain, lors du Conseil national de l’UMP. Derrière les rondeurs et l’apparente bonhomie de Xavier Bertrand se cache une forte ambition et une réputation de travailleur infatigable. Pourfendeur de la cigarette dans les lieux publics lorsqu’il était à la Santé, cet ancien courtier en assurances a gravi méthodiquement les marches politiques depuis son entrée au RPR… à 16 ans. Son premier bilan comporte certaines des réformes les plus symboliques de la rupture voulue par Nicolas Sarkozy : les régimes spéciaux de retraite, les nouvelles règles de la représentativité syndicale et le service minimum garanti dans les transports. Avant de rejoindre la rue La Boétie, il tient encore sa place au G7, ce septuor gouvernemental qui fait office de vrai conseil politique de la majorité, et est l’un des ministres les plus appréciés par l’opinion. Agé seulement de 43 ans, celui qui a rejoint Nicolas Sarkozy il y a tout juste deux ans va donc bien vite. Au risque d’en agacer certains ? A sa création en 2002, l’UMP s’appelait encore Union pour la majorité présidentielle. Et son objectif était alors la réélection de… Jacques Chirac. Six ans plus tard, l’incontestable chef de l’Union pour un mouvement populaire est aussi à l’Elysée, mais le titre de président du parti, lui, a disparu des statuts. Si le secrétaire général de l’UMP n’est donc pas son leader, il lui reste tout de même le contact direct avec les militants et les cadres du parti, ainsi que la gestion de son trésor de guerre. Un poste d’importance, donc, même si le tremplin n’est pas garanti.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants