+ de critères

Diplomates - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Diplomates

Les diplomates existeraient depuis les Croisades voire l’Antiquité, représentant à l’origine leur souverain auprès d’autres souverains. Aujourd’hui, ils représentent la France entière, dans toute sa diversité. On appelle mission diplomatique l’ensemble des personnes nommées par un Etat à des fonctions diplomatiques sur un territoire étranger. Ces fonctions, ainsi que les privilèges et immunités, ont été définis par la convention de Vienne du 18 avril 1961 : représenter son pays, protéger ses intérêts, négocier avec l’état d’accueil, informer et le développer des relations entre les pays.

 

 

Organisation


L’ensemble des diplomates forment le corps diplomatique.
L’ambassadeur se place en haut de la hiérarchie, il est nommé par le Président de la République en conseil des ministres suite à la proposition du ministre des Affaires étrangères. Traditionnellement, l’ambassadeur ne doit pas avoir d’appartenance politique puisqu’il représente le pays dans son unité et sa diversité.
Quant au consulat, il s’agit d’une institution qui était à la base de la démocratie et dont le statut international a été fixé par la convention de Vienne du 24 avril 1963. Le chef de poste consulaire est lui aussi nommé par le Président de la République dont il reçoit une commission consulaire. Le corps diplomatique est également composé de la chancellerie, l’équipe de diplomates travaillant directement auprès de l’ambassadeur. On y trouve le second qui assiste l’ambassadeur dans toute ses fonctions, le remplace si nécessaire et veille au bon fonctionnement de l’ambassade. La chancellerie comprend également des conseillers, secrétaires et attachés dont le nombre varie selon l’importance de l’ambassade. Il existe également différents services spécialisés qui suivent la diversification des échanges internationaux, tel que l’attaché de défense, le chef de mission économique etc.

 

 

Fonctions


Selon la convention de Vienne de 1961, l’ambassadeur a pour rôle de promouvoir les relations politiques, évoquées comme « relations amicales ». Pour cela il peut agir par la négociation, qui s’effectue toujours au nom de l’Etat. Il doit également informer son pays de la situation du pays où il réside et tenir informés les médias. Enfin, il promeut les intérêts politiques, commerciaux, culturels de son pays et assure la promotion de la langue française.
Le consul doit lui recenser les Français et les immatriculés, il gère l’état-civil (ainsi il délivre les différents papiers d’identité) et  organise les élections. Il préserve également le contact avec les expatriés et ressortissants français, les secourant ou les rapatriant si nécessaire. De la même manière, il s’assure du juste déroulement des procédures judiciaires dans lesquelles seraient impliqués des Français. Enfin, il possède des attributions judiciaires et maritimes.
Au sein de la chancellerie, chaque secteur a la charge d’une catégorie de dossiers et prépare le travail de l’ambassadeur. L’adjoint de l’ambassadeur a lui pour rôle de coordonner les services techniques, de superviser l’administration et de centraliser la correspondance. 
 

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"



347 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.