+ de critères

Biographie Claude Winter

Claude Winter Artiste dramatique. Décédé le 25/04/2011 (voir toutes les personnalités décédées en 2011)

WINTER (Claude), Artiste dramatique.
Née le
18 février 1931 à Tien-Tsin (Chine).
Fille d'
Henri Wintergerst, Directeur de salle de cinéma,
et de
Mme, née Anne-Marie Autechaud.
Mar.
le 8 avril 1957 à François Chavarot (1 enf. : Olivier)

Etudes :
Lycée Jules-Ferry, Conservatoire national d’art dramatique (classe de B. Dussane) (premiers prix de comédie classique et moderne)

Carrière :
Pensionnaire (1953), Sociétaire (1960), Doyen (1986), Sociétaire honoraire (1989) de la Comédie-Française, interprète au théâtre : Un caprice (1953), Jeanne d’Arc (1955), Ruy Blas (1959), Barberine (1960), l’Orphelin de la Chine (1964), la Soif et la faim (1966), le Jeu de l’amour et du hasard (1967), Tartuffe (1970), le Songe (1972), C’est la guerre M. Gruber (1973), Ondine (1974), l’Ecole des maris (1975), le Pain de ménage (1979), Cinna, la Mort de Sénèque (1984), le Triomphe de l’amour (1985), la Tragédie de Macbeth (1985), l’Eternel mari (1987), Autres horizons (1987), Mort d’un commis voyageur (1988, prix du Brigadier 1988); au cinéma : Méfiez-vous des blondes (1950), Crainquebille (1953), le Bon plaisir, Un dimanche à la campagne (1984), les Nuits fauves (1992), l'Ange noir (1994); à la télévision : l’Annonce faite à Marie (1955), le Jeu de l’amour et du hasard (1955), le Gendre de M. Poirier (1960), l’Affaire du collier de la reine (1960), Un crime sous Louis-Philippe (1961), le Dialogue des carmélites (1962), Marie Curie (1965), Malatesta (1966), le Roi se meurt (1967), le Professeur (1968), le Bunker (1970), Tartuffe (1974), Ondine (1974), etc.
Décoration :
Chevalier de la Légion d’honneur, de l’ordre national du Mérite et des Arts et des Lettres.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +