+ de critères

Biographie Dominique Paturel

Dominique Paturel Artiste dramatique Décédé(e) le 28/02/2022 (voir toutes les personnalités décédées en 2022)

Paturel, Dominique, Pierre, Raymond,
Artiste dramatique.
Né le
3 avril 1931 au Havre (Seine-Maritime).
Fils de
Joseph Paturel, Directeur aux Allocations familiales,
et de
Mme, née Anne-Marie Le Minihy de la Villehervé.
Veuf
de Mme, née Nelly Benedetti.

Etudes :
Collège Saint-Joseph au Havre, Centre national du spectacle de la rue Blanche à Paris.
Diplômes :
Bachelier.

Carrière :
au théâtre : débute au théâtre Hébertot (1953) puis appartient à la troupe du Centre dramatique de l’Ouest (1955-56), Membre du Théâtre national populaire (TNP) (1960-62), du Théâtre de France (depuis 1963), joue également dans différents théâtres de Paris (Théâtre de Poche, de la Madeleine, des Nouveautés, Antoine, etc.), Président de l'Association des comédiens combattants (depuis 2009); interprète : l’Intrigante amoureuse, les Choutes, Mon père avait raison, l’Avare, Œdipe, Turcaret, le Faiseur; Henri-IV, Comme il vous plaira, Il faut passer par les nuages, le Mariage de Figaro, le Barbier de Séville, Vacances pour Jessica, Des pommes pour Eve, Un piano dans l’herbe, les Rivaux d’eux-mêmes (1973), Vincent (1974), la Libellule (1975), la Balance (1976), De qui sont-ce les manches (1977), la Vie est trop courte (1981), Un canapé lit (1983), le Rendez-vous dans le square (1984), Y-a-t’il un otage dans l’immeuble ? (1986), la Petite chatte est morte (1987), le Rebelle (1988), N’écoutez pas mesdames (1991); au cinéma : interprète Coplan prend des risques, le Repas des fauves, le Faux Pas, la Foire aux cancres, l’Amour en question, Justices (1978), la Provinciale (1981), Terre de sang (2005), Carré blanc (2011); à la télévision : interprète le Roi de la fête, Mon oncle Benjamin, le Troisième Concerto, Beaucoup de bruit pour rien, les Trois Mousquetaires et les feuilletons le Chevalier de Maison-Rouge, le Bonheur conjugal, le Trompette de la Bérésina, Pour Vermeer, Jean-Baptiste le mal-aimé, la Parisienne (1974), François Gaillard ou la vie des autres (1975), Sacrés Fantômes (1976), Une femme presque fidèle (1977), le Faiseur de morts (1987).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur, Croix du combattant, Commandeur des Arts et des Lettres, Médaille commémorative d’Afrique du Nord.


personnalités au profil proche de celui de Paturel Dominique (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +