+ de critères

Biographie Emmanuel Hamel

Emmanuel Hamel Magistrat honoraire à la Cour des comptes, Homme politique Décédé le 04/11/2003 (voir toutes les personnalités décédées en 2003)

HAMEL (Emmanuel), Magistrat honoraire à la Cour des comptes, Homme politique.
Né le
9 janvier 1922 à Paris 5e.
Fils de
Paul Hamel, Magistrat,
et de
Mme, née Marguerite Piot.
Mar.
le 23 mars 1949 à Mlle Danièle Moreau (2 enf. : Marie-Christine, Thierry)

Etudes :
Collège Stanislas à Paris, Ecole libre des sciences politiques, Facultés de droit de Paris et de Strasbourg.
Diplômes :
Diplômé d’études supérieures de droit public et privé, Docteur ès sciences économiques, Breveté du Centre des hautes études administratives

Carrière :
Administrateur à la direction du Trésor (1946), Chargé de mission au cabinet du ministre des Finances et du secrétaire d’Etat à la présidence du Conseil (1947-48), Secrétaire de la mission de contrôle des activités financières (1949), Administrateur du service de la comptabilité nationale (1950), Chargé de conférences à la faculté de droit (1952), Chargé de mission au cabinet du président du Conseil (1954) puis au cabinet du ministre des Finances (1955), Chef de cabinet du commissaire général au Plan (1956-57), Conseiller technique au cabinet du ministre des Finances (1957), Conseiller référendaire à la Cour des comptes (1958-73), Maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’Essec (1958-73), Chef de la mission d’aide et de coopération de la République française auprès de la République du Congo (septembre-décembre 1959), Député UDF du Rhône (8circ. : Givors) (1973-86), Vice-Président du Conseil régional Rhône-Alpes (1982-86), Conseiller municipal de Vaugneray (1977-83), de Givors (1983-89); élu Sénateur du Rhône le 28 septembre 1986, réélu le 24 septembre 1995 inscrit au groupe du Rassemblement pour la République (RPR) puis au groupe Union pour un mouvement populaire (UMP), Secrétaire du Sénat (1992-95). Œuvres : les Limites de la politique de crédit en période d’inflation, les Atouts français, l’Eglise et les réalités économiques.
Décoration :
Chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 39-45.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +