+ de critères

Biographie Georges-Emmanuel Clancier

Georges-Emmanuel Clancier Homme de lettres et Journaliste Décédé le 04/07/2018 (voir toutes les personnalités décédées en 2018)

Clancier, Georges-Emmanuel,
Homme de lettres et Journaliste.
Né le
3 mai 1914 à Limoges (Haute-Vienne).
Fils de
Pierre Clancier, Agent commercial,
et de
Mme, née Amélie Maigner.
Mar.
le 11 mars 1939 à Mlle Anne Gravelat (2 enf. : Juliette, Sylvestre).

Etudes :
Lycée Gay-Lussac à Limoges, Facultés des lettres de Poitiers et de Toulouse.
Diplômes :
Licencié ès lettres.

Carrière :
débuts littéraires aux Nouvelles Lettres françaises, aux Cahiers du Sud, à Esprit, Membre du comité de direction de la revue Fontaine et Critique poétique (1940-44), Organisateur des émissions parlées de Radio-Limoges (1944), Secrétaire des émissions parlées et artistiques de Radio-Limoges (1949), Secrétaire général des comités de programmes de la radiodiffusion-télévision française (1955-70), Conseiller culturel de la section française pour l’exposition universelle de Montréal (1967), Président de la section française de la Communauté européenne des écrivains (1965), Chef du service central des textes et Directeur adjoint à l’ORTF (1971-75), Membre du Conseil supérieur des lettres (1974), Vice-président (1973), Président (1976) puis Président d’honneur (1979) du Pen Club français, Vice-président de la Commission nationale pour l’Unesco (1979), Vice-président international du Pen Club (depuis 1986), Président (1986), Président d’honneur (1990) de la Maison des écrivains.
Œuvres :
poèmes : le Paysan céleste, Vrai visage, Une voix, Evidences, Terres de mémoires, Peut-être une demeure précédé de Ecriture des jours (1972), Oscillante parole (1979), le Poème hanté (1983), Passagers du temps (1991), Contre-chants (2001), Vive fut l'aventure et la Poésie et ses environs (2008); romans : Dernière Heure, le Pain noir (adapté à la télévision, 1975), la Fabrique du roi, les Drapeaux de la ville, la Dernière Saison, les Arènes de Vérone, les Incertains, Quadrille sur la tour; l’Eternité plus un jour (1969), la Halte dans l’été (1976), Une ombre sarrasine (1996), la Terre aux loups (en coll. 2000), le Passant de Vérone (2001), Un enfant du siècle (2008), Les Incertains (2012); histoire : la Vie quotidienne en Limousin au XIXsiècle (1976); mémoires : l’Enfant double (1984), l’Ecolier des rêves (1986), Un jeune homme au secret (1989), le Temps d'apprendre à vivre (2016); critique : Panorama de Chénier à Baudelaire, Panorama de Rimbaud au Surréalisme, André Frénaud, la Poésie et ses environs (1973), Dans l’aventure du langage (1987); mémoires : Le Temps d'apprendre à vivre. Mémoires 1935-1947 (2016).
Décoration :
Officier de la Légion d’honneur, Grand-croix de l’ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
grand prix Maurice Bourdet de la Radio (1949), Grand prix du roman de la Société des gens de lettres (1957), prix des Quatre Jurys (1958), Lauréat de l’Académie française (1964 et 1966), prix des Libraires (1970), Grand prix de littérature de l’Académie française (1971), prix Chardonne (1989), Bourse Goncourt de la poésie pour l'ensemble de son œuvre (1992), Grand prix de la Société des gens de lettres (1996).


personnalités au profil proche de celui de Clancier Georges-Emmanuel (sélection automatique)

Études similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +