+ de critères

Biographie Georges Lapassade

Georges Lapassade Universitaire, Ecrivain. Décédé le 30/07/2008 (voir toutes les personnalités décédées en 2008)

LAPASSADE (Georges, Jean-Maurice), Universitaire, Ecrivain.
Né le
10 mai 1924 à Arbus (Pyrénées-Atlantiques).
Fils de
Jacques Lapassade, Entrepreneur,
et de
Mme, née Joséphine Laplace

Etudes :
Ecole supérieure d’Orthez, Lycée de Pau, Facultés des lettres de Bordeaux, Montpellier et Paris.
Diplômes :
Agrégé de philosophie, Docteur ès lettres

Carrière :
Instituteur à Sainte-Engrace (1945-46) puis à Arbus-Hameau (1946-47), Professeur à l’Ecole normale d’Arras (1952-53) puis d’Orléans (1953-54), Attaché de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) (1957-65), Maître assistant à l’université de Tunis (1965-66) puis à la faculté des lettres de Tours (1966-71), Professeur à l’université Paris-VIII (depuis 1972).
Œuvres :
l’Entrée dans la vie (1963), Recherches institutionnelles (1966, 71, 74, 75), Essai sur la transe (1976), la Bio-énergie (1975), le Bordel andalou (1971), l’Arpenteur (1971), le Livre fou (1971), Clés pour la sociologie (1972), les Chevaux du diable (1974), le Corps interdit (1976), Procès de l’université (1969), l’Autobiographe (1980), Joyeux tropiques (1978), Gens de l’ombre (1983), les Etats modifiés de la conscience (1987), l’Université en transe (1987), la Transe (1990), le Rap (1990), l'Ethnosociologie (1991), Guerre et paix dans la classe (1993), les Microsociologies (1996), les Rites de possession (1997), Microsociologie de la vie scolaire (1998), la Découverte de la dissociation (1998), l'Ecole, les jeunes, la déviance (en coll., 1999), Regards sur la dissociation adolescente (en coll., 2000), Précis de l'inachèvement et D'un marabout l'autre (2000).
Décoration :
Chevalier des Palmes académiques.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +