+ de critères

Biographie Jacques Giès

Jacques Giès Inspecteur général des affaires culturelles Décédé(e) le 11/04/2021 (voir toutes les personnalités décédées en 2021)

Giès, Jacques,
Inspecteur général des affaires culturelles (E.R.).
Né le
10 janvier 1950 à Paris 9e .
Père
de 2 enfants : David, Aliénor.

Etudes et diplômes :
doctorat d'histoire de l'art (université Paris IV-Sorbonne), diplôme d'études approfondies (DEA) de langue et civilisation chinoises (Institut national des langues et civilisations orientales, Inalco).

Carrière :
Chargé de cours à la chaire d'art et d'archéologie de la Chine à l'université Paris IV-Sorbonne (1974-98), Conservateur du patrimoine chargé de la section Chine et Asie centrale au musée Guimet (1980, et 1982-83), Conservateur en chef du patrimoine (1993), Chargé du cours sur les arts d'Extrême-Orient (1999-2005) puis du cours de méthodologie de la recherche (2005-07) à l'Ecole du Louvre, Président de l'Etablissement public du musée Guimet (2008-11), Conservateur général du patrimoine (2009-11), Inspecteur général des affaires culturelles (2011-15), admis à faire valoir ses droits à la retraite (2015); Professeur invité à l'université chinoise des arts de Taïwan (Chine) (2008).
Œuvres et travaux :
nombreuses publications (articles, essais) dont Un témoignage du bouddhisme impérial à Dunhuang, l'illustration peinte du Sûtra de l'ornementation fleurie (1995), Les études sérindiennes et leur objet (2000), Perspectiva ou Science de la vision, de Nian Xiyao (?-1739) : le paradoxe récurrent de la rencontre Chine-Occident (2006), Hôtes des brumes. Le référent transcendant des montagnes et les premiers traités sur la peinture de paysage (2006); Auteur des ouvrages Les Arts de l'Asie Centrale (2 vol., 1994-96), Sérinde, terre de Bouddha. Dix siècles d'art sur la Route de la Soie (1995).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, Officier des Arts et des Lettres.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +