+ de critères

Biographie Jacques Lavot

Jacques Lavot Architecte, Urbaniste. Décédé(e) le 15/02/2003 (voir toutes les personnalités décédées en 2003)

LAVOT (Jacques, Louis), Architecte, Urbaniste.
Né le
13 avril 1924 à Paris 8e.
Fils de
Charles Lavot, Agriculteur,
et de
Mme, née Margueritte Ferry.
Mar.
en secondes noces, le 14 janvier 1965, à Mlle Jacqueline Bocquillon (3 enf. : Alain-Michel, Yves, Philippe, de son premier mariage)

Etudes :
Ecole communale de la rue des Belles-Feuilles à Paris, Cours complémentaire de la rue Chernoviz à Paris, Conservatoire national des arts et métiers

Carrière :
Ingénieur (1947-54) à la Compagnie d’entreprises électriques, mécaniques et de travaux publics (groupe Schneider), Directeur technique aux Ateliers d’art français (1955-58), entre (1958) comme Chef d’agence chez l’architecte André Wogenscky et suit avec lui et avec Le Corbusier des études d’architecture (1953-69), inscrit à l’ordre des architectes (1969), Architecte à Paris (1970-72) puis à Six-Fours-la-Plage (1973-81) à Sanary-sur-mer (1982-86), Président Fondateur de la Chambre des professions libérales du Var (1977-84), Membre fondateur de l’Assemblée permanente des chambres des professions libérales (1977), Président du syndicat des architectes du Var (1980-84), Président de la Fédération nationale des groupements de services des professions libérales (1980-92), Membre fondateur de la Fédération nationale des activités culturelles et de loisirs des profession libérales (1988), Ancien membre du collège des architectes-bâtisseurs (1981-86), Architecte honoraire (depuis 1986).
Travaux :
aux côtés d’André Wogenscky et de Le Corbusier : la Cité radieuse Le Corbusier à Briey-en-Forêt (1960); aux côtés d'André Wogenscky : l’usine Snecma à Corbeil (1966), la maison de la culture de Grenoble (1967), le Centre hospitalier universitaire Necker à Paris (1968), la Nouvelle préfecture des Hauts-de-Seine à Nanterre (1971), divers immeubles de bureaux et de logements avenue des Champs-Elysées et rue de Ponthieu à Paris; en nom propre : un ensemble résidentiel au sud de Paris (1974), étude d’un hôtel de 200 chambres avec salle de congrès à Hyères (1974), motel et ensemble de vacances à Cogolin (1974), maisons individuelles à Gigaro, ensemble résidentiel de 400 maisons (1975-81), hameau de 100 logements à La Londe (1981-86)

Distraction :
sculpture sur bois.
S'intéresse
à la recherche ésotérique.


personnalités au profil proche de celui de Lavot Jacques (sélection automatique)

Fonctions similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +