+ de critères

Biographie Jacques Perrin

Jacques Perrin Artiste dramatique, Cinéaste, Membre de l'Institut Décédé(e) le 21/04/2022 (voir toutes les personnalités décédées en 2022)

Perrin, Jacques pseudo. de Simonet, Jacques, André,
Artiste dramatique, Cinéaste, Membre de l'Institut.
Né le
13 juillet 1941 à Paris 14e.
Fils d'
Alexandre Simonet, Régisseur à la Comédie Française,
et de
Mme, née Marie Perrin, Comédienne.
Mar.
le 1er décembre 1995 à Mme Valentine Perrin (2 enf. : Maxence, Lancelot et 1 enf. de son premier mariage : Mathieu).

Etudes :
Ecole communale du Centre à Asnières, Conservatoire d'art dramatique de Paris.

Carrière :
Télétypiste, Chauffeur, différents métiers puis Artiste dramatique (depuis 1956), Membre de l'Institut (Académie des beaux-arts) (depuis 2016); interprète au théâtre : la Gueule du loup (1956), Britannicus (1958), l'Année du bac et les Croulants se portent bien (1959), les Ambassades (1960); au cinéma : Interprète la Peau de l'ours (1955), la Verte moisson (1958), le Soleil dans l'œil (1959), la Fille à la valise (1960), Un homme à moitié et Journal intime (1962), la 317section (1964), Compartiment tueurs (1965), la Ligne de démarcation et la Busca (1965), Un homme de trop, les Demoiselles de Rochefort, l'Horizon et le Chevalier à la rose rouge (1966), le Grand Dadais, l'Ecume des jours et la Petite vertu (1967), Vivre la nuit et Z (1968), l'Invité et l'Américain (1969), Peau d'âne (1970), Blanche (1971), l'Etrangleur (1972), Home Sweet Home (1973), Section spéciale (1975), le Désert des Tartares (1976), l'Adoption (1978), le Crabe-tambour, la Légion saute sur Kolwezi et la Part du feu (1979), les 40rugissants et le Sang du flamboyant (1981), l'Honneur d'un capitaine (1982), le Juge, l'Année des méduses et Paroles et musique (1984), Cinema Paradiso et Vanille-Fraise (1989), la Contre-allée et Rien que des mensonges (1991), les Eaux dormantes (1992), le Long silence (1993), C'est pas ma faute ! (1999), Scènes de crimes (2000), le Pacte des loups (2001), Là-haut (un roi au-dessus des nuages (2004), le Petit lieutenant et l'Enfer (2005), Rémi sans famille (2018); Réalisateur de Cameroun Regards (1968); Producteur de Z (1968), Blanche (1970), la Guerre d'Algérie (1972), Etat de siège (1973), la Spirale (1974), Section spéciale (1975), la Victoire en chantant et le Désert des Tartares (1976, Grand prix du cinéma français et Prix Donatello), l'Adoption (1978), les 40e rugissants (1981), le Peuple singe (1984-88), Hors la vie (1990), Guelwaar (1992), Microcosmos (César du meilleur producteur 1997), Himalaya, l'enfance d'un chef (1999); Producteur et Réalisateur de Enfants de lumière (1995), le Peuple migrateur (en coll., 2001), Océans (2010), Co-réalisateur de l'Empire du milieu du sud (2010), Les Saisons (2016); Producteur et Interprète des Choristes (2004); à la télévision : Producteur et Interprète de la série Médecins des hommes (1988), Interprète de la série Groupe nuit (1997), Chasseurs d'écume (1999), des téléfilms Oh ! pardon tu dormais... (1992), Hold-up en l'air (1996), Un homme digne de confiance (1997), Victor Schœlcher, l'abolition et Nora (1998), Un enfant, un secret (1999), Nana (2000), Coproducteur et Présentateur de l'émission la Vingt-cinquième heure sur France 2 (depuis 1991, 7 d'or 1997), Producteur et Réalisateur de la série documentaire les Ailes de la nature sur Canal + (2002); Président de la Commission d'avances sur recettes (1981-82), Vice-président de la Cinémathèque française (1991-97).
Décoration :
Commandeur de la Légion d'honneur.
Distinctions :
prix de la meilleure interprétation masculine au festival de Venise pour Un homme à moitié (1966), prix Raoul-Lévy pour Z (1969), Oscars du meilleur film étranger à Hollywood pour Z (1970) et la Victoire en chantant (1977).


personnalités au profil proche de celui de Perrin Jacques (sélection automatique)

Fonctions similaires

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +