+ de critères

Biographie Jean-Jacques de Bresson

Jean-Jacques de Bresson Membre du Conseil d´Etat (E.R.). Décédé le 01/11/2004 (voir toutes les personnalités décédées en 2004)

BRESSON (Jean-Jacques de), Membre du Conseil d’Etat (E.R.).
Né le
13 août 1920 à Pontoise (Val-d'Oise).
Fils de
Maurice de Bresson, Universitaire,
et de
Mme, née Marcelle Motte-Rolin.
Mar.
le 14 février 1944 à Mlle Simone Rives-Henrys (1 enf. : Anne-Marie [Mme Philippe Bardon])

Etudes :
Lycées Janson-de-Sailly et Henri-IV et Faculté de droit de Paris.
Diplômes :
Licencié en droit, Diplômé de l’Ecole nationale des langues orientales vivantes

Carrière :
dans la magistrature (1941), Secrétaire de la commission des Grâces au ministère de la Justice (1944), Chef de cabinet du directeur général de la Justice en zone française d’occupation en Allemagne (1945-49), Directeur adjoint de cabinet du haut commissaire de France en Allemagne (1949-52), Procureur de la République (1951), Conseiller du gouvernement du Vietnam (1952-54), Conseiller juridique du commissariat général de France en Indochine (1954-56), Chef de cabinet d’Alain Savary (secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, chargé des Affaires marocaines et tunisiennes, 1956), Conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères (1958), Conseiller technique puis Directeur adjoint au cabinet de Pierre Guillaumat (ministre des Armées, 1958-59), Substitut du procureur général (1959), Chargé de mission (1960) puis Conseiller technique (1962-64) au secrétariat général de la présidence de la République, Directeur de cabinet d’Alain Peyrefitte (ministre de l’Information, 1964), Procureur général près la cour d’appel de Nancy (août 1964), Directeur de cabinet d’Alain Peyrefitte (ministre chargé de la Recherche scientifique, (1966) puis Directeur du service juridique du ministère des Affaires étrangères (1966-68), Directeur général de l’ORTF (1968-72), Administrateur de Radio-Monte-Carlo et de Technisonor, Maître de conférences (1957), Directeur de séminaire (1972) et Professeur (depuis 1977) à l’Institut d’études politiques de Paris, Conseiller d’Etat (depuis 1972), Conseil du ministère des Affaires étrangères (depuis 1972), Membre de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignation (depuis 1975), Vice-président du Conseil de surveillance de la Caisse nationale de prévoyance (depuis 1975), Président du Comité de sélection interministériel relatif au statut particulier des administrateurs civils (1978-79), Membre du Comité national de prévention de la violence et de la criminalité (1979-81), Président du Bureau central de tarification de l’assurance construction (depuis 1980), Membre du tribunal des conflits (1981-86), Président adjoint du contentieux du Conseil d’Etat (1982-86), admis à faire valoir ses droits à la retraite (1986), Président de la Commission des recours des réfugiés et apatrides (1986-97) et de la Commission de la télématique (1987), Président du Conseil supérieur de la télématique (1993), Administrateur de l’Institut Charles de Gaulle, Président national de l’Association nationale des médaillés de la Résistance française (depuis 1985), Membre (depuis 1988) et Vice-président (depuis 1993) du conseil d’administration de l’Office national des anciens combattants.
Décoration :
Grand officier de la Légion d’honneur, Médaille de la Résistance, Commandeur de l’ordre national du Mérite, Chevalier du Mérite agricole et des Palmes académiques, Officier de l’Etoile noire, Commandeur de l’ordre national du Viet-Nam.


personnalités au profil proche de celui de Bresson Jean-Jacques de (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +