+ de critères

Biographie Marie-José Nat

Marie-José Nat Artiste dramatique Décédé le 10/10/2019 (voir toutes les personnalités décédées en 2019)

Nat, Marie-José pseudo. de Benhalassa, Marie-José,
Artiste dramatique.
Née le
22 avril 1940 à Bonifacio (Corse).
Fille d'
Abdelkader Benhalassa, Militaire de carrière,
et de
Mme, née Vincentine Biancarelli.
Divorcée
de l’acteur Roger Dumas puis du cinéaste Michel Drach (3 enf. : David, Julien, Aurélien).
Remariée le
30 septembre 2005 à Cyrus dit Serge Rezvani, Ecrivain, Artiste peintre, Musicien.

Etudes :
Lycée d’Ajaccio, Cours René Simon à Paris.

Carrière :
d’abord Cover-Girl et Mannequin de haute-couture; au cinéma : débute dans Crime et Châtiment (1956) puis interprète divers petits rôles, notamment dans Club de femmes, Donnez-moi ma chance, Arènes joyeuses (1957), Secret professionnel, Vous n’avez rien à déclarer puis interprète les grands rôles dans Rue des Prairies, la Française et l’Amour (sketch du mariage) (1960), la Vérité, la Menace et Amélie ou le Temps d’aimer (1961), l’Education sentimentale et les Sept péchés capitaux (sketch de la colère) (1962), la Vie conjugale (1963), la Bonne occase et le Journal d’une femme en blanc (1964), Safari Diamant (1966), le Paria (1968), Elise ou la Vraie vie (1970), les Violons du bal (1973), Embassy et Dis-moi que tu m’aimes (1974), l’Opium et le bâton et le Passé simple (1977), la Désobéissance et Une mère, une fille (1981), Litan (1982), Rio Negro (1991), le Nombril du monde (1993), Train de vie (1998), la Nuit du destin (1999), le Cadeau d'Eléna (2004); au théâtre : interprète Virages dangereux, Blaise et Un dimanche à New York (1963), Médor (1967), l’Air du large (1969), Désiré (1984), Voisin, voisine (1985), Avec ou sans arbres (1990), la Descente d'Orphée (1995), Lucrèce Borgia (1999), l'Eventail de Lady Windermere (2004); à la télévision : débute dans les Cinq Tentations de La Fontaine (1958) puis interprète diverses émissions dramatiques dont la Nuit de Tom Brown (1959), Et surtout pas un mot et le Mariage de Figaro (1961), Un coup dans l’aile et les Gens de Mogador (1972), les Rosenberg ne doivent pas mourir (1975), le Vent sur la maison (1978), le Clan (1988), Constance et Vicky (1990), Terre indigo (1996), Deux mamans pour Noël (1997), la Caracole (1999), l'Oncle de Russie (2006).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur et de l’ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Prix d’interprétation féminine de l’Académie du cinéma pour Elise ou la Vraie vie (1971), 1er prix d’interprétation féminine au festival de Cannes pour les Violons du bal (1974).


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +