+ de critères

Biographie Maurice André-gillois

Maurice André-gillois Homme de lettres Décédé le 19/06/2004 (voir toutes les personnalités décédées en 2004)

ANDRÉ-GILLOIS (Maurice), Homme de lettres.
Né le
8 février 1902 à Paris 9e.
Fils de
Mayer Saül Diamant-Berger, Médecin,
et de
Mme, née Jenny Birman.
Veuf
de Mme, née Suzanne Dreyfus (1 enf. : Monique [décédée])

Etudes :
Lycée Rollin et Lycée Carnot à Paris, Faculté des lettres de Paris.
Diplômes :
Licencié ès-lettres

Carrière :
Editeur, Journaliste, Romancier, Auteur dramatique, Cinéaste, Créateur de nombreuses émissions radiophoniques et télévisées, Ancien représentant du gouvernement français auprès de la British Broadcasting Corp. (BBC) (1944).
Œuvres :
la Corde raide, le Petit Tailleur de Londres, Vous ne m’aurez pas, la France qui rit - la France qui grogne, Filous et Gogos, les Petites Comédies, la République a bon dos (1969), Information contre X (1970), la Vie secrète des Français à Londres de 1940 à 1944 (1973), Ce siècle avait deux ans (1980, rééd. 2002), Un roman d’amour (1982), Galliffet, le fusilleur de la Commune (1985), Boulevard du temps qui passe (1986), le Secret de la tsarine (1986), le Mensonge historique (1990), la Mort pour de rire (1994), l'Homme éberlué (1995), le Penseur du dimanche (1997); films : la Souricière et films de court métrage; théâtre : Cavalier seul, Frère Jacques, les Petites Têtes, Polydora, le Dessous des cartes, la Bande à Glouton (en coll. avec Jacques Fabbri, 1974); radio ou télévision : Qui êtes-vous?, l’Art d’aimer, Cent ans d’amour; Scénariste du film tiré de son roman 125 rue Montmartre (1959).
Décoration :
Commandeur de la Légion d’honneur, Rosette de la Résistance.
Distinctions :
prix du Quai des Orfèvres (1958) pour 125 rue Montmartre, prix de la Société des gens de lettres (1968), prix de l’Association des écrivains anciens combattants (1985).


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +