+ de critères

Biographie Henri Tincq

Henri Tincq Journaliste, Ecrivain Décédé le 29/03/2020 (voir toutes les personnalités décédées en 2020)

Tincq, Henri, Alfred,
Journaliste, Ecrivain.
Né le
2 novembre 1945 à Fouquières-lès-Lens (Pas-de-Calais).
Fils d'
Emile Tincq, Menuisier,
et de
Mme, née Fernande Huleux, Institutrice.
Veuf de
Mme, née Evelyne Caumes, Traductrice (3 enf. : Céline [Mme Vincent Jacquey], Cyril, Matthieu).
Remarié le
le 24 avril 2004 à Mme Anne-Sophie Constant, Maître de conférences.

Etudes :
Ecole municipale de Fouquières-Lès-Lens, Collège et Lycée Saint-Paul de Lens, Université de Lille.
Diplômes :
Licencié en lettres modernes, Diplômé de l'Ecole supérieure de journalisme de Lille et de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris.

Carrière :
Journaliste à l'Office de radiodiffusion télévision française (ORTF) (1971), au magazine Réalités (1971-72), Responsable des questions sociales (1972-77) puis Chef du service politique (1977-83) à la Croix, Responsable des informations religieuses au journal le Monde (1985-2009), Contributeur religieux au magazine Slate (depuis 2009) et au Monde des religions.
Œuvres :
L'Eglise pour la démocratie (1992), L'Etoile et la croix (1993), Défis au pape du 3millénaire (1997), Les Génies du christianisme (1999), Dieu en France (2003), Jean-Paul II (2005), Larousse des religions (dir., 2005), Ces papes qui ont fait l'histoire (2006), Les Catholiques (2008), Jean-Marie Lustiger, le cardinal prophète (2012), La Grande peur des catholiques de France (2018), Vatican, la fin d'un monde (2019).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur.
Distinctions :
prix Templeton du meilleur journaliste religieux en Europe (2002).
S'intéresse
à la musique classique et aux sports.
Sports :
tennis, ski.


personnalités au profil proche de celui de Tincq Henri (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +