+ de critères

Biographie Jean-François Deniau

Jean-François Deniau Inspecteur général des finances, Homme politique, Membre de l'Académie française. Décédé le 24/01/2007 (voir toutes les personnalités décédées en 2007)

DENIAU (Jean-François, Marie, Joseph), Inspecteur général des finances, Homme politique, Membre de l'Académie française.
Né le
31 octobre 1928 à Paris 15e.
Fils de
Marc Deniau, Ingénieur en chef des ponts et chaussées,
et de
Mme, née Marie-Berthe Loth-Simmonds.
Mar.
en premières noces le 18 octobre 1958 à Mlle Dominique de Mirbeck (2 enf. : Maureen, Grégoire); en secondes noces le 13 novembre 1971 à Mlle Frédérique Dupuy [fille de René Dupuy (1895-74), Avocat (voir W.W. in France, 11e éd.)]

Etudes :
Lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine, Ecole Sainte-Geneviève à Versailles, Facultés des lettres et de droit de Paris.
Diplômes :
Diplôme d'études supérieures de droit, Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Licencié ès lettres

Carrière :
Elève à l'Ecole nationale d'administration (Ena) (promotion Jean Giraudoux, 1950-52), Inspecteur des finances (1952), Chargé de mission au secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne (1955), Conseiller technique au cabinet du président du Conseil et au cabinet du ministre de l’Industrie et du Commerce (1957), Membre de la délégation française à l’Organisation européenne de coopération économique et à la Conférence intergouvernementale pour le Marché Commun et l’Euratom, Directeur de l’Association avec les Pays tiers, à la Communauté économique européenne (1958), Directeur général, chargé des négociations d’adhésion à la Communauté (1959-1963), Ambassadeur en Mauritanie (1963-66), Chargé de la coordination interministérielle pour la télévision en couleur (Secam) (1967), Président de la Commission mixte franco-soviétique, Membre de la Commission des communautés européennes (1967-73), Chargé des négociations d'adhésion à la Communauté économique européenne et des relations avec l'Afrique (1970) puis Chargé de la politique de développement et coopération et des budgets et contrôle financier (1973), Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Coopération (cabinet Pierre Messmer) (1973-74), Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture et du Développement rural (3cabinet Pierre Messmer) (1er mars-27 mai 1974), Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture (cabinet Jacques Chirac remanié) (1975-76), Ambassadeur en Espagne (1976), Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères (2cabinet Raymond Barre remanié), chargé des affaires européennes (25 sept. 1977), Inspecteur général des finances (1977), élu le 19 mars 1978 Député du Cher (1ere circ. : Bourges), cède son siège à Henri Moule, Ministre du Commerce extérieur (3e cabinet Raymond Barre) (1978-81), Ministre délégué auprès du 1er ministre chargé de la Réforme administrative, Parlementaire européen (liste Union pour la France en Europe) (1979-86), Vice-président (1979), Président (1981-98) du Conseil général du Cher, Conseiller régional du Centre (1986-88), Député du Cher, inscrit au groupe de l'Union pour la démocratie française et du Centre (1986-97), Vice-président de la commission des Affaires étrangères et Rapporteur de la commission de la Défense de l'Assemblée nationale (1986-97), Chargé par le Premier Ministre d'une mission en Afghanistan (1987), Juge titulaire à la Haute Cour de justice (1993), Président du Haut comité consultatif sur la procédure de jugement en matière criminelle (1996); Président des Clubs Perpectives et Réalités (1981-89), Grand chroniqueur au Figaro, Membre de l'Académie française, élu le 11 avril 1992 au fauteuil de Jacques Soustelle, Membre de l'Académie de marine (depuis 1999).
Œuvres :
le Marché commun, la Mer est ronde (1975), l'Europe interdite (1977), Deux heures après minuit (1985), la Désirade (prix Maurice Genevoix de la Ville de Garches, 1988, prix du Cercle de la mer, 1989), Un héros très discret (1989, prix du meilleur scénario, Cannes 1996), l'Empire nocturne (grand prix de littérature Paul Morand de l'Académie française, 1990), Ce que je crois (1992), le Secret du roi des serpents (1993), Mémoires de 7 vies (t. 1, 1994, prix des Maisons de la presse 1995, catégorie essai), l'Atlantique est mon désert (1996), Mémoires de 7 vies : Croire et oser (t. 2, 1997), le Bureau des secrets perdus (1998), Tadjoura (1999), Histoires de courage, la Bande à Suzanne (2000), l'Ile Madame (2001), Dictionnaire amoureux de la mer (2002, Prix souvenir du Nouveau cercle de l'Union 2002), la Gloire à vingt ans (2003), la Double passion et la Lune et le miroir (2004), le Grand jeu (2005), Survivre (2006); une chanson : les Chevaux rebelles (2000).
Décoration :
Commandeur de la Légion d'honneur, Croix de guerre des TOE, Croix de la Valeur militaire, Commandeur du Mérite agricole.
Distinctions :
prix Vauban (1994), prix Grand-Siècle Laurent Perrier pour son action humanitaire à travers le monde (1994), prix humanitaire Care International (1996), Médaille d'or du Parlement européen pour la défense des libertés (1999)

Sport :
navigation à voile.


personnalités au profil proche de celui de Deniau Jean-François (sélection automatique)

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +