+ de critères

Biographie Maurice Druon

Maurice Druon Homme de lettres, Membre de l´Académie française, Homme politique. Décédé le 14/04/2009 (voir toutes les personnalités décédées en 2009)

DRUON (Maurice, Samuel, Roger, Charles), Homme de lettres, Membre de l'Académie française, Homme politique.
Né le
23 avril 1918 à Paris 13e.
Fils de
René Druon,
et de
Mme, née Léonilla Samuel-Cros.
Mar.
le 25 septembre 1968 à Mme Madeleine Marignac

Etudes :
Ecole primaire de La Croix-Saint-Leufroy, Lycée Michelet à Vanves, Faculté des lettres de Paris, Ecole libre des sciences politiques, Ecole de cavalerie de Saumur

Carrière :
Engagé dans les Forces françaises libres (1942), Correspondant de guerre (1944-45), Homme de lettres, Membre de l'Académie française (élu en décembre 1966 au fauteuil de Georges Duhamel), Membre du Conseil franco-britannique, Ministre des Affaires culturelles (2e cabinet Pierre Messmer, 1973-74), Membre du Conseil littéraire de Monaco (1966-91), Membre de l'Académie de Bordeaux, Député de Paris (1978-81), Représentant aux Assemblées parlementaires du Conseil de l'Europe et de l'Union de l'Europe occidentale (1978-81), élu le 10 juin 1979 Représentant à l’Assemblée des communautés européennes (démissionne de son mandat en juin 1980), Membre de l'académie du royaume du Maroc (1980), Membre associé de l'Académie d'Athènes (1981), Secrétaire perpétuel de l'Académie française (1981, démissionne en décembre 1999 et devient honoraire), Président de la Commission pour la reconstruction des Tuileries (2006), Président (1967-73 et 1983-88) puis Président d'honneur de l'Association des lauréats du concours général, Président (1985-91) puis Président d'honneur de l'Association France-Italie, Membre correspondant de l'Académie brésilienne des lettres (1995), Membre d'honneur de l'Académie roumaine (1996), Membre étranger de l'Académie des sciences de Russie (2006).
Œuvres :
divers romans notamment : la Dernière Brigade (1946), les Grandes Familles (1948), la Chute des corps (1950), Rendez-vous aux enfers (1951), la Volupté d'être (1954), les Rois maudits (1955-77) (7 vol. : le Roi de fer, la Reine étranglée, les Poisons de la couronne, la Loi des mâles, la Louve de France, le Lis et le Lion, Quand un roi perd la France), Alexandre le Grand (1958), les Mémoires de Zeus [tome I : l'Aube des dieux (1963), tome II : les Jours des hommes (1967)]; nouvelles : le Bonheur des uns... (1967); essais : Lettres d'un Européen (1943, nouvelle édition augmentée 1970), Bernard Buffet (1964), Paris, de César à Saint-Louis (1964), le Pouvoir (maximes, 1965); l'Avenir en désarroi, Vézelay, colline éternelle (1968), Une église qui se trompe de siècle (1972), la Parole et le Pouvoir (1974), Attention la France ! (1981), Réformer la démocratie (1982), la Culture et l'Etat (1985), Lettre aux français sur leur langue et leur âme (1994), Circonstances (1997), Circonstances politiques (1998), Circonstances politiques II (1999), le Bon français (chroniques, 1999), la France aux ordres d'un cadavre (2000), Ordonnances pour un État malade (2002), le Franc-parler (2003), Mémoires : l'Aurore vient du fond du ciel (mémoires, tome 1, 2006); pour enfants : Tistou les pouces verts (1957); théâtre : Mégarée (1942), Un voyageur (1954), la Contessa (1961), Œuvres complètes (1973-79); Auteur (avec son oncle Joseph Kessel) du Chant des partisans (Londres, 1943).
Décoration :
Grand-croix de la Légion d'honneur, Commandeur des Arts et des Lettres, Médaille de la France libre, Knight Commandeur of the British Empire, Grand-croix de l'ordre du Christ (Portugal), du Mérite de la République italienne, de l'Aigle aztèque (Mexique), Grand officier du Mérite de l'ordre souverain de Malte, du Ouissam alaouite (Maroc), de l'ordre du Lion (Sénégal), de l'ordre de l'Honneur de Grèce, de la Croix du Sud et de l'ordre du Rio Branco (Brésil), de l'ordre de Mai (Argentine), de l'Etoile de Roumanie, Commandeur de l'ordre de Léopold, de l'ordre du Phénix de Grèce, du Cèdre du Liban, de l'ordre de la République tunisienne, du Mérite culturel de Monaco, de l'ordre de Saint-Charles (Monaco).
Distinctions :
prix Goncourt pour les Grandes Familles (1948), prix de Monaco pour l'ensemble de son œuvre (1966), prix Saint-Simon pour Circonstances (1998), prix Agrippa d'Aubigné pour le Bon français (2000); Docteur honoris causa de l'université York (Toronto, Canada), de Boston University (Etats-Unis) et de l'université Tirana (Albanie).


personnalités au profil proche de celui de Druon Maurice (sélection automatique)

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +