+ de critères

Biographie Philippe Séguin

Philippe Séguin Magistrat à la Cour des comptes Décédé le 07/01/2010 (voir toutes les personnalités décédées en 2010)

SÉGUIN (Philippe, Daniel, Alain), Magistrat à la Cour des comptes.
Né le
21 avril 1943 à Tunis (Tunisie).
Fils de
Robert Séguin,
et de
Mme, née Denyse Daniele.
Mar.
en secondes noces à Mme Béatrice Bernascon (1 enf. : Anne-Laure et 3 enf. : Patrick, Catherine, Pierre de son premier mariage)

Etudes :
Lycée Carnot à Tunis, Lycée de Draguignan, Ecole normale d’instituteurs du Var, Faculté des lettres d’Aix-en-Provence.
Diplômes :
Licencié ès lettres, Diplômé d’études supérieures d’histoire, Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) d'Aix-en-Provence

Carrière :
stage en Polynésie française en qualité de Chef de la circonscription administrative des Iles-du-Vent, par intérim (1968), Elève à l’Ecole nationale d’administration (Ena) (promotion Robespierre, 1968-70), Auditeur à la Cour des comptes (1970), Chargé de mission auprès du recteur de l'académie de Nice et Chef de la division de la scolarité (1970-71), réintégré à la Cour des comptes (1971), Chargé de mission au secrétariat général de la Cour des comptes (1972-73) puis au secrétariat général de la présidence de la République (1973-74), Adjoint au directeur de l’éducation physique et des sports (1974-75), Conseiller référendaire (1977), Directeur de cabinet du secrétaire d’Etat, chargé des relations avec le Parlement (avril-septembre 1977), Chargé de mission au cabinet de Raymond Barre, Premier ministre (1977-78), Député des Vosges 1ere circ. (1978-86), réélu le 16 mars 1986, cède son siège à Alain Jacquot, inscrit au groupe du Rassemblement pour la République (RPR) à l’Assemblée nationale, Maire d’Epinal (1983-97), Membre (1979-86) et Vice-président du conseil régional de Lorraine (1979-83), Vice-président de l’Assemblée nationale (1981-86), Secrétaire national du RPR, chargé de la décentralisation (1984-86), Ministre des Affaires sociales et de l’Emploi (1986-88), Député des Vosges, inscrit au groupe RPR (1988-2002), Président de l'Assemblée nationale (1993-97), Président du groupe RPR à l'Assemblée nationale (1997), Président du RPR (1997-99), Président du groupe RPR au Conseil de Paris (2001-02), Délégué du Gouvernement français au conseil d'administration du Bureau international du travail (BIT) (2002-05), Président du conseil d'administration de l'Organisation internationale du travail (OIT) (2004-05), Conseiller maître (2003), Premier président (2004-10) de la Cour des comptes, Président de l'Institut des hautes études judiciaires (2004-06); Commissaire aux comptes de l'Organisation des nations unies (Onu), de l'Unesco, d'Interpol, de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Président du Comité des commissaires aux comptes de l'Onu; Maître de conférences à l'IEP de Paris (1971-77), Chargé de cours à l'IEP d'Aix-en-Provence (1970-74), Professeur au Centre de formation professionnelle et de perfectionnement du ministère de l'Economie et des Finances (1971-73), à l'université du Québec à Montréal (Canada) (1999-2000), Président du conseil d'administration de l'IEP d'Aix-en-Provence (2007-10), Président du conseil supérieur du Groupe Ecole Denis Huisman (EDH); Ancien président de la commission nationale tripartite à la Fédération française de football, Président de la Fondation du football.
Œuvres :
Réussir l'alternance (1985), la Force de convaincre (1990), Louis Napoléon Le Grand (1990, prix du Second empire de la fondation Napoléon 1990), De l'Europe en général et de la France en particulier (en coll., 1992), Discours pour la France (1992), Demain, la France : tome 1 : la Priorité sociale (en coll., 1992); tome 2 : la Reconquête du territoire (1993), Ce que j'ai dit (1993), Discours encore et toujours républicains (1994), Deux France ? (en coll., 1994), 240 dans un fauteuil (1995), C'est quoi la politique ? (récit pour enfants, 1999), Plus français que moi, tu meurs ! (essai) et Lettre ouverte à ceux qui veulent encore croire à Paris (2000), Itinéraire dans la France d'en bas, d'en haut et d'ailleurs (mémoires, 2003), Revisiter Montcalm (2004).
Décoration :
Grand'croix de l'ordre national du Mérite, Officier des Arts et des lettres, Chevalier des palmes académiques et du Mérite agricole, nombreuses décorations étrangères.
Distinctions :
Médaille d'or de la Jeunesse et des Sports, Médaille d'honneur régionale, départementale et communale, Lauréat de l’Institut d’études politiques et de la Faculté des lettres d’Aix-en-Provence, Médaille de bronze de la Ville d’Aix-en-Provence, élu Homme politique de l'année 1996 par le Trombinoscope, Grand prix des communicants publics décerné par le magazine Acteurs publics (2005), Docteur honoris causa de l'université du Québec à Montréal (Canada), des universités de Loughborough (Grande-Bretagne), de Bucarest (Roumanie) et de Nankin (Chine)..


personnalités au profil proche de celui de Séguin Philippe (sélection automatique)

Études similaires

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone