+ de critères

Biographie Pierre Doris

Pierre Doris Comédien. Décédé le 27/10/2009 (voir toutes les personnalités décédées en 2009)

DORIS (Pierre), pseudo. de TUGOT (Pierre, Léon), Comédien.
Né le
29 octobre 1919 à Paris 11e.
Fils de
Maurice Tugot, Ouvrier-joaillier,
et de
Mme, née Renée Bonneau.
Mar.
le 29 mai 1941 à Mlle Elisabeth Dubois (2 enf. : Michel, Dominique)

Etudes :
Ecole communale de la rue des Boulets et Ecole primaire supérieure de la rue Saint-Maur à Paris

Carrière :
au théâtre : Interprète Assassins associés (1966), Comment allez-vous ? (1967), le Grand Zèbre, Seuls les tilleuls mentent (1968), Ubu-Roi (1970), Indien vaut mieux que deux tu l’auras, la Main passe (1971), le Fils d’Achille (1972), Nuits de Chine, Rappelez-moi votre nom, Quatre pièces sur jardin (1973), Fiesta (1976), la Grosse (1977), Oscar (1977-78), Patate, Pygmalion (1978),Un clochard dans mon jardin (1979), le Bourgeois gentilhomme (1981 et 1988), Turcaret, Sado et Maso (1982), Volpone (1983), les Pots de colle (1984), En attendant Molière, les Voisins du dessus, Jules Romain, homme de bonne volonté (1985), Super Papy, les Fourberies de Scapin (1987), Fra Sylvere, Caviar ou lentilles (1990), Drôles de vacances, Trois hommes et un poulain (1991), Apporte-moi la lune (1992), les Nuits de Barbizon (1994), Pygmalion (1995), la Drôlatique histoire de Barbe-Bleue (1996), Joyeux Noël (1997-98), le Sicilien (1999), le Centenaire; au cinéma : Interprète les Veinards (1961), Clémentine chérie (1962), le Bon Roi Dagobert (1963), les Motorisés, les Gorilles (1964), l’Auberge de la Seigneurie (1965), la Permission (1968), le Führer en folie (1974), le Jour de gloire (1976), Freddy (1977), San Antonio ne pense qu’à ça (1981), les Planqués du régiment, On l’appelle catastrophe, l’Emir préfère les blondes (1983), Dressage (1986), Outremer (1990), la Drolatique histoire de Barbe-Bleue (1995); à la télévision : Interprète l’Ecume de la mer, Un homme en or (1968), les Lettres de mon moulin (1970), le Père Noël est en prison, Pierre et Jean (1972), Monsieur Pompadour, le Temps d’aimer (1973), la Maison des bois, l’Ange de la rivière morte (1974), les Hannetons, Assassins associés, le Docteur noir (1975), le Mari ne compte pas, Robert Macaire, le Jour de gloire (1976), Sans famille, Mozart, Petit déjeuner compris, le Mécréant (1981), l’Homme à tout faire, la Guerre du cochon (1986), les Voisins du dessus, Pépé la gachette (1988), Marc et Sophie, Héloïse, Mes coquins, les Idiots, Des croix sur la mer (2000); au music-hall : Théâtre de dix heures, Bobino (1964), Olympia (1966). Interprète des opérettes Toi c’est moi (1941), Quel beau voyage (1944), le Temps des guitares, Rien qu’un baiser, Fiesta (1975); disques : Dur dur d'être un pépé, Fin de solde.
Décoration :
Chevalier des Arts et des Lettres

Violon d'Ingres :
flûte.
Collections
de bagues de cigares et de reproductions de cochons.
Sport :
natation.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +