+ de critères

Biographie Simonne Jacquemard

Simonne Jacquemard Femme de lettres. Décédé le 18/12/2009 (voir toutes les personnalités décédées en 2009)

JACQUEMARD (Simonne), Femme de lettres.
Née le
6 mai 1924 à Paris 19e.
Fille d'
André Jacquemard, Médecin,
et de
Mme, née Andrée Raimondi.
Veuve
de Jacques Brosse, Homme de lettres (voir W.W. in France, 39e éd.)

Etudes :
Institut Saint-Pierre et Faculté des lettres de Paris

Carrière :
Femme de lettres, Ancienne collaboratrice à la revue Esprit (1948-55), au Mercure de France (1942-60), aux dictionnaires Laffont-Bompiani (1950-66), au Figaro littéraire (1960-63), et à l’ORTF (émissions sur les oiseaux) (1956).
Œuvres :
Comme des mers sans rivages (1945), les Fascinés (1951), Sable (1953), Vincent (1953), la Leçon des ténèbres (1954), la Famille Borgia (1956), Judith Albarès (1957), le Veilleur de nuit (prix Renaudot, 1962), l’Orangerie (1963), Un petit œil (1964), Navigation vers les îles, A l’état sauvage (1967), l’Eruption du Krakatoa (1969), la Thessalienne (1973), Des roses pour mes chevreuils (1974), le Mariage berbère (1975), Danse de l’orée (1979), le Funambule (1981), la Fête en éclats (1985), les Belles échappées (1987), le Jardin d'Hérodote (1994), l'Ephèbe couronné de lierre (1995), la Gloire d'Ishwara (1996), Vers l'estuaire ébloui (1996), Trois mystiques grecs (1997), Orphée ou l'initiation mystique (en coll., 1998), l'Oiseau (1998, prix Jacques Lacroix de l'Académie française 1999), Héraclite d'Ephèse (2003), Rituels et Pythagore et l'harmonie des sphères (2004), l'Ange musicien (2006); expositions de tissages (depuis 1972).
Décoration :
Chevalier de la Légion d'honneur, Officier des Arts et des Lettres.
Distinctions :
Grand prix Thyde-Monnier (1984)

S'intéresse
à l’ornithologie, la danse, la guitare flamenca.


Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +