+ de critères

Biographie Jean Delannoy

Jean Delannoy Auteur, Réalisateur de films Décédé le 18/06/2008 (voir toutes les personnalités décédées en 2008)

DELANNOY (Jean, François, Henri), Auteur, Réalisateur de films.
Né le
12 janvier 1908 à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis).
Fils d'
Henri Delannoy, Fonctionnaire,
et de
Mme, née Juliette Dard.
Mar.
le 1er juin 1938 à Mme Beckers, née Juliette Geneste (1 enf. : Claire [Mme Claire Delannoy])

Etudes :
Lycées Montaigne et Louis-le Grand à Paris, Faculté des lettres de Paris

Carrière :
successivement Journaliste (1927), Décorateur (1928), Démarcheur de banque (1929) puis Acteur de cinéma (1930), Monteur de films (1930-38), Réalisateur (1937-2008), Vice-président puis Président (1965-67) de l’Association des auteurs de films, Président d’honneur de la Fédération centrale des cinés-clubs, Membre du comité des programmes de télévision à l’ORTF (1965), Président (1973-2008) de l’Institut des hautes études cinématographiques (Idhec), Président (1976-81) puis Président d’honneur du Syndicat national des auteurs et compositeurs (Snac), Membre du Conseil de l’ordre des Arts et des Lettres (1975-2008), Président de l’Académie nationale du cinéma (1982), Réalisateur et Adaptateur de films de court métrage dont : Une vocation irrésistible (1934), le Moule, Franche Lippée puis de films de long métrage dont : Paris-Deauville, la Vénus de l’or (1938), Macao, l’enfer du jeu (1939), Diamant noir (1941), Fièvres (1942), Pontcarral (1942), l’Eternel Retour (1943), le Bossu (1944), la Part de l’ombre (1945), la Symphonie pastorale (1946), Les jeux sont faits (1947), Aux yeux du souvenir (1948), le Secret de Mayerling (1949), Dieu a besoin des hommes (1950), la Minute de vérité (1952), la Route Napoléon (1953), Destinées, Obsession (1954), Chiens perdus sans collier, Marie-Antoinette (1955), Notre-Dame de Paris (1956), le Garçon sauvage, Aux yeux du souvenir, Maigret tend un piège (1957), Guinguette (1958), Maigret et l’affaire Saint-Fiacre, le Baron de l’Ecluse (1959), la Française et l’Amour (un sketch), la Princesse de Clèves (1960), le Rendez-vous (1961), Vénus impériale (franco-italien) (1963), les Amitiés particulières (1964), le Majordome (1965), le Lit à 2 places (1965), les Sultans (1966), le Soleil des Voyous (1967), la Peau de Torpedo (1970), Pas folle la guêpe (1972), Réalisateur et Coscénariste de Bernadette (1988), la Passion de Bernadette (1990), Marie de Nazareth (1994); pour la télévision : le Jeune homme et le lion, Manon, l’Eté indien, le Coup d’Etat du 2 Décembre (1976-77), Réalisateur des téléfilms Frère Martin (1981), Réalisateur et Coscénariste de Tout est dans la fin (1987), le Gorille compte ses abattis, le Crime de Pierre Lacaze; Auteur des livres : Aux yeux du souvenir (journal 1944-1994), Mon cinéma dans un fauteuil (nouvelles, 1999), Enfance, mon beau souci (2002).
Décoration :
Grand officier de la Légion d’honneur, Grand-croix de l’ordre national du Mérite, Commandeur des Arts et des Lettres.
Distinctions :
prix de festivals (Cannes 1946, Venise 1950, Berlin 1951), prix de l’Office catholique international du cinéma, Grand prix de la société des auteurs et compositeurs dramatiques (1981)

Distraction :
jeu d’échecs.
Collection
de livres.
Sports :
natation, tennis, chasse.


personnalités au profil proche de celui de Delannoy Jean (sélection automatique)

Entreprises similaires

Notre application mobile

Téléphone

Ça bouge pour eux +