+ de critères

Anne HIDALGO

Anne HIDALGO

Tête de liste à Paris pour les élections régionales, la première adjointe de Bertrand Delanoë a fait sensation dernièrement en se livrant à de vifs échanges via Twitter avec Valérie Pécresse, tout en envoyant des piques à ses alliés et concurrents Verts. C'est que la campagne dans la capitale est lourde d'enjeux : les socialistes se souviennent encore du revers cuisant des Européennes de 2009, où le parti de Cécile Duflot les avait devancés dans les urnes parisiennes. Cette élection est aussi un galop d'essai pour les municipales de 2014. Bertrand Delanoë, qui a annoncé son désir de ne pas se représenter, semble l'avoir choisie pour lui succéder à l'Hôtel de Ville. Il est donc temps pour cette inspectrice du travail de formation de prendre dans l'opinion une dimension qu'elle a déjà acquise sur la scène parisienne, et ce surtout depuis la réélection du maire en 2008. Elle est depuis cette date chargée de l’urbanisme dans la capitale, un dossier à forts enjeux, avec le suivi du chantier des Halles et surtout un nouveau plan d’urbanisme voté à l’automne, qui met l’accent sur la construction de logements sociaux et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Coïncidence ? Mardi 12 janvier, les deux première formations politiques de la gauche ont adressé leurs vœux croisés à la presse. Les régionales s'y sont taillées la part belle. Martine Aubry (PS) a affiché son ambition de remporter tous les conseils régionaux (son parti en dirige 20 sur 22 en métropole). Plus modeste, Cécile Duflot (les Verts) espère bien que son parti obtiendra quelques présidences, pour enfin "passer aux actes".


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants