+ de critères

Ara Hovanessian

Ara Hovanessian

Elle se prénomme HB-19 et il vient grâce à elle de créer l’événement au sein de la communauté scientifique. Quatre ans après ses travaux remarqués en matière de rétrovirus HIV, le discret directeur de recherche au CNRS, aidé de deux confrères, vient de mettre au point ce qui sera peut-être la thérapie anti-cancer de demain. Conçue chimiquement et testée sur des souris, la molécule du professeur syrien (né à Alep, et qui a fait ses études à Beyrouth puis à Londres) a en effet freiné, voire stoppé définitivement l’évolution des tumeurs humaines implantées sur les rongeurs… sans créer d’effets secondaires. De quoi détrôner chimios et autres radiothérapies, si les tests cliniques menés dès 2009 sont probants ! Ara Hovanessian, qui fut un collaborateur de Luc Montagnier avant de créer sa propre unité de recherche en virologie et immunologie à l’institut Pasteur, travaille depuis 10 ans à la mise au point d’HB-19. Sa découverte pourrait concerner la bagatelle de 10 millions de personnes dans le monde…


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants