+ de critères

Charles EDELSTENNE

Charles EDELSTENNE

Ce mardi a été inaugurée la première base militaire française interarmes dans le Golfe persique. Présent à l’inauguration d’Abou Dhabi, Charles Edelstenne se devait de ne pas être à bout… d’arguments pour finaliser un important contrat avec les Emirats Arabes Unis – qui pourrait compter 60 Rafale. Si la vente se confirme, elle serait non seulement la première commande à l’export du chasseur français, mais aussi une très bonne nouvelle pour l’avionneur qui n’a pas fait le plein de son carnet de commandes de Falcon au premier trimestre. En attendant, Charles Edelstenne va pouvoir siéger au conseil d’administration du groupe de défense Thales, Dassault Aviation étant devenu le deuxième actionnaire du groupe après le rachat des actions détenues par Alcatel-Lucent. Soutenu par l’Etat, Luc Vigneron s’est installé aux commandes d’un Thales remanié, et dont l’aspect international ne pourra qu’être profitable à Dassault Aviation. Féru de bridge, Charles Edelstenne n’a plus qu’à compter les atouts dans sa main… avant de faire ses plis. Abou Dhabi, Dubaï… Les deux fers de lance des Emirats Arabes Unis, dopés par les pétrodollars, ont désormais tous les attraits des métropoles ultramodernes et touristiques. Dans ce contexte, la construction du Louvre Abou Dhabi qui vient de débuter sur l’île de Saadiyat est un pas de plus dans l’enrichissement de l’offre culturelle voulue par l’Etat fédéral du Golfe. Conçu par Jean Nouvel et supervisé par Henri Loyrette, le « Louvre des sables » devrait ouvrir ses portes en 2012.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants