+ de critères

Charles Juliet Goncourt de la poésie

Charles Juliet Goncourt de la poésie

« La vie, il me fallait la cueillir sur les lèvres et dans le regard de mes semblables. » Ses semblables viennent de poser sur lui un regard admiratif puisque l’Académie Goncourt vient de lui attribuer le Goncourt de la poésie-Robert Sabatier pour l’ensemble de son œuvre. Il succède à Jean-Claude Pirotte.
Dans Au pays du long nuage blanc il écrivait « avant d’être grand, il faut d’abord savoir être petit. » Pourtant, Charles Juliet n’a guère eu le temps d’être petit : orphelin à sept ans, il grandit en casernes et étudie en écoles militaires. Préférant la plume au fusil, il décide très tôt de vouer sa vie aux mots. Soutenu par Paul Otchakovsky-Laurens, son éditeur de toujours, il se fait connaître du grand public avec L’Année de l’éveil qui obtient le Prix des lectrices de Elle en 1989, et enchaîne les publications : récits, journaux, théâtre et bien entendu poésie. En 1989 il écrivait Tant de chemins et, s’il a depuis longtemps trouvé sa voie, celle-ci vient d’être officiellement consacrée.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants