+ de critères

Clarisse Reille met la mode française à l'heure du coronavirus

Clarisse Reille met la mode française à l'heure du coronavirus

Après les poids lourds du parfum reconvertis dans la fabrication en masse de gels hydroalcooliques, c'est au tour du monde de la mode de lutter main dans la main contre la propagation du coronavirus en produisant des masques-barrières. Directrice générale du DEFI, le comité de développement et de promotion de l’habillement, Clarisse Reille est sur tous les fronts pour assurer la coordination des échanges d'informations autour de cette mobilisation de grande ampleur. Un exercice intense qui nécessite des vidéoconférences quotidiennes entre les experts et les acteurs de la profession qui font preuve, assure-t-elle, d'une "remarquable discipline".

Personnalité incontournable de la mode française, Clarisse Reille a prouvé à maintes reprises son engagement, en tant que chargée de mission au ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement en 2006, mais aussi comme membre du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes entre 2013 et 2016. À la tête du puissant DEFI depuis 2011, elle a pour mission de soutenir le développement des acteurs de l'habillement francais. Mais en plein chaos sanitaire, cette charge prend aujourd'hui la forme d'un tout nouvel engagement que l'ancienne élève de l'ENA résume ainsi : "l’impératif de tous est d’assurer la production de masques sécurisés. Même si les délais paraissent longs, cette étape est cruciale pour la sécurité réelle des utilisateurs." Un élan d'entraide sans précédent validé par les petites entreprises comme les ténors de la profession, de Lemahieu à Etam en passant Armor-Lux et Lacoste. Tous mobilisés pour protéger ceux qui assurent notre protection sanitaire et notre survie alimentaire.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants