+ de critères

David Douillet

David Douillet

David Douillet n’aura pas passé une journée très confortable lundi, au moment du passage de la flamme olympique à Paris. L’ancien judoka, par ailleurs président de la commission des athlètes du Comité national olympique et sportif français (Cnosf), n’a pas pu transmettre le relais au jeune champion du monde Teddy Riner. Alors que les sportifs qui devaient se relayer dans les rues de Paris avaient obtenu du Cnosf l’autorisation de porter le badge « Pour un monde meilleur », une façon pour eux de se réapproprier les anneaux olympiques, les relayeurs se sont faits chahuter par le public et de nombreux incidents ont émaillé le parcours, le feu olympique ayant même été éteint à plusieurs reprises. Poids lourd des médias et de l’action publique, David Douillet est sorti très amer de cette journée et a officiellement demandé à être reçu par Jacques Rogge, le président du Comité international olympique (CIO) pour lui expliquer sa version des faits. Ce qu’il demande est simple : retrouver un peu de sérénité et laisser les sportifs préparer les jeux l’esprit tranquille.


Biographie liée

  • Voir la biographie de David Douillet Sportif, Judoka, Homme politique, Gérant de société > FÉDÉRATION FRANÇAISE DE JUDO (FFJDA) > FINAXY GROUP > UNESCO (UNITED NATIONS EDUCATIONAL SCIENTIFIC AND CULTURAL ORGANIZATION)

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants