+ de critères

Edith Henrion d'aubert

Edith Henrion d'aubert

L’ancienne directrice générale du réseau CroissancePlus vient de prendre les rênes de la Société des amis de Versailles, qui soutient depuis plus de cent ans les travaux de restauration du château et œuvre à son rayonnement. Créée au début du siècle dernier à l’initiative d’un journaliste de l’Echo de Paris et de Pierre de Nolhac, conservateur du domaine, qui se désolaient tous deux de l’état d’abandon du Petit Trianon, la société compte aujourd’hui près de 7000 membres. On lui doit le retour à Versailles de splendides pièces de mobilier autrefois disparues. Prochainement, ce sont les délicats cabinets des appartements privés du Roi, et les décors sculptés des jardins, qui devraient être restaurés grâce aux fonds récoltés. Edith Henrion d’Aubert, qui a plusieurs années d’expérience dans la communication, le lobbying et le management culturel, poursuivra la recherche de dons privés et de mécénat d’entreprise aux côtés de Roland de L’Espée, président de l’association. Diplômée en droit et en histoire de l’art, férue d’art contemporain, elle était, depuis 2009, administratrice du musée Jacquemart-André.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants