+ de critères

Edwy PLENEL

Edwy PLENEL

Alors que certains grands médias, tels le New York Times ou le Wall Street Journal, y ont renoncé, d’autres comme l’ancien directeur de la rédaction du Monde se lancent dans le pari du site d’information payant. Et jusque-là, ça marche : le cofondateur et président de Mediapart a déjà réuni autour de son site plus de 5440 abonnés, deux semaines seulement après son lancement. Evidemment, on est encore loin du seuil de rentabilité, qui se situerait autour de 50 000 abonnés (l’abonnement coûte 9 euros par mois), chiffre que Mediapart espère atteindre d’ici 2011. Mais pour Edwy Plenel, ce début est encourageant et d’ailleurs encouragé par des personnalités politiques comme Ségolène Royal ou François Bayrou, sensibles à l’indépendance et à la rigueur que cet e-journalisme propose. Mediapart, dont le capital est contrôlé à hauteur de 60 % par ses six fondateurs et Michel Broué (qui préside la Société des Amis de Mediapart), tente donc de créer un nouveau business model sur la Toile avec comme objectif revendiqué de se passer aussi longtemps que possible de la publicité. L’indépendance a un prix, les internautes sont-ils prêts à la payer ? Edwy Plenel n’est pas le premier à s’être lancé dans un modèle payant de presse indépendante sur Internet. En septembre 2007, Daniel Schneidermann a lancé arretsurimages.net, site de décryptage de l’actualité des médias qui a pris la suite de l’émission précédemment diffusée sur France 5. On y retrouve le principe de l’abonnement (30 euros par an), le refus de la publicité et le même souci d’indépendance journalistique. Le site revendique 39 000 abonnés. En revanche, Rue89, lancé le 6 mai 2007 par d’anciens de Libération et présidé par Pierre Haski, est totalement gratuit et dépend de la pub. Rue89 est un journal participatif : chacun peut commenter et noter les articles de la rédaction. « Journalistes, experts, internautes, l’info à 3 voix » est d’ailleurs son slogan. A moins grande échelle et dans une veine plus satirique, on trouve sur la Toile latelelibre.fr, présidée par John Paul Lepers ou bakchich.info, pendant du Canard enchaîné sur le Web qui revendique… le mauvais esprit.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants