+ de critères

François Curiel

François Curiel

« Une collection unique, sur six siècles, impossible à refaire…» Le président de Christie’s Europe, d’ordinaire discret, est intarissable sur ce qui devrait être lundi, sous la verrière du Grand Palais, la « vente du siècle » annoncée. Travailleur acharné, observateur intraitable du marché de l’art entré dans la célèbre maison il y a 40 ans comme expert en joaillerie, François Curiel tiendra lui-même le marteau pour adjuger les quelque 700 pièces de la collection Bergé-Saint Laurent. Un buste en marbre du Ier siècle, des portraits de Gainsborough et Brancusi ou un Picasso de la période cubiste sont quelques-unes des somptueuses pièces rassemblées par les deux hommes dans leur appartement de la rue de Babylone. Pierre Bergé ne devrait garder que la toute première, une sculpture africaine… La vente, dont les bénéfices seront reversés à une association de lutte contre le sida, pourrait atteindre les 300 millions d’euros. Du jamais vu pour une seule et même collection !


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants