+ de critères

Françoise Barré-sinoussi

Françoise Barré-sinoussi

Cela faisait 28 ans, depuis Jean Dausset en 1980, que la France n’avait pas obtenu le prix Nobel de médecine. Françoise Barré-Sinousi et Luc Montagnier, récompensés pour la découverte du Virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le virus du sida, viennent de mettre un terme à cette longue attente. Souvent restée dans l’ombre de son éminent collègue, la première française à recevoir le prix Nobel de médecine présente pourtant une carte de visite impressionnante : présidente du conseil scientifique de l’Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS), directrice de recherche de classe exceptionnelle à l’Inserm, elle siège également au comité d’éthique de l’Institut Pasteur. Elle combine recherche fondamentale et engagement sur le terrain, une démarche que Pasteur lui-même aurait approuvée. C’est d’ailleurs depuis le Cambodge, où elle effectuait une mission sur les co-infections avec la tuberculose, que Françoise Barré-Sinoussi a appris la grande nouvelle.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants