+ de critères

Jean-Paul Bailly

Jean-Paul Bailly

Il y a du mouvement à La Poste. La libéralisation totale du courrier dans l’Union européenne prévue pour 2011 conduit Jean-Paul Bailly à transformer l’entreprise publique en société anonyme. Mais le Surintendant général des postes du XXIe siècle sait que la partie n’est pas gagnée d’avance. L’ancien PDG de la RATP doit notamment faire face à l’inquiétude des syndicats, qui ont réussi à mobiliser un postier sur trois mercredi et qui opposent le spectre de la rentabilité à l’obligation de service public, notamment dans les zones rurales. Jean-Paul Bailly, polytechnicien passé par le prestigieux MIT, devra donc faire preuve de doigté s’il veut parvenir à ses fins. Lui qui vient d’être reconduit à la tête du groupe jusqu’en 2010 a jusqu’ici plutôt bien réussi la mutation de La Poste : création de la Banque Postale en 2006, réduction des effectifs sans déstabiliser l’entreprise, et chiffre d’affaires en progression constante malgré un contexte difficile. L’inventeur de l’alarme sociale n’a plus qu’à ressortir son costume d’habile négociateur.  


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants