+ de critères

Lars OLOFSSON

Lars OLOFSSON

La rumeur bruissait, Carrefour l’a finalement fait : le conseil d’administration du numéro deux mondial de la grande distribution vient de remercier son Directeur général, José Luis Durán, pour le remplacer par un « Nestlé Boy » de 56 ans. Lars Olofsson a en effet réalisé l’ensemble de sa carrière dans le groupe agroalimentaire suisse, où il était responsable depuis trois ans de la stratégie, du marketing et des ventes. Au financier espagnol succède donc un expert des marques suédois. Qui sera chargé de redorer le blason du géant des hypers, adepte de la qualité pour tous mais un peu trop regardant sur les prix en pleine période de faible pouvoir d’achat. Trilingue, le nouveau patron de Carrefour a l’avantage de bien connaître le marché français pour y avoir travaillé une dizaine d’années avant de rejoindre Vevey, sur les bords du lac Léman. L’arrivée de Lars Olofsson au quai Michelet, prévue pour le 1er janvier 2009, a d’ores et déjà fait rebondir le titre Carrefour qui avait connu de longs mois de baisse. Si, officiellement, le nouveau Directeur général de Carrefour arrive à Levallois sans feuille de route, il devra néanmoins faire face à quelques chantiers prioritaires, comme la réduction de la taille des hypers, de moins en moins compétitifs, ou la gestion du patrimoine immobilier qui pourrait être améliorée. Mais il devra surtout composer avec le principal actionnaire du groupe, Blue Capital, détenu à parité par Bernard Arnault et le fonds américain Colony Capital, dont les divergences avec José Luis Durán sont à l’origine de ce remaniement.  


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants