+ de critères

Marc Coppey

Marc Coppey

En 1989, il avait 20 ans et était déjà l’un des disciples de Mstislav Rostropovitch. Vingt ans plus tard, le violoncelliste français a commémoré la chute du Mur de Berlin en jouant du Bach sur la place de la Concorde, comme l’avait fait le maître russe au pied du Mur ébréché… Alors si le spectacle sons et lumières très orchestré de 2009 n’a pas atteint la chaleur du concert improvisé de 1989, l’image de cette transmission au-delà du Mur et des générations était trop belle pour ne pas y participer. A deux jours du souvenir de l’armistice franco-allemand de 1918, le musicien a aussi interprété des morceaux de Gabriel Fauré et d’Alfred Schnittke, entouré par vingt-six autres violoncellistes comme autant de pays de l'Union européenne. Qui aurait pu penser que le violoncelle puisse être l’artisan du réchauffement franco-allemand ? Peut-être Marc Coppey justement, qui à 18 ans était allé gagner son premier grand concours international à Leipzig… en interprétant du Bach.


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants