+ de critères

Maud Bailly une carrière à grande vitesse

Maud Bailly une carrière à grande vitesse

Après plusieurs années à la SCNF et un passage à Matignon, elle s’apprête à prendre la direction digitale du groupe Accorhotels, un poste qui lui ouvre également les portes du comité exécutif.
ENS, IEP, ENA, des acronymes prestigieux pour des études de haute volée. Après un passage à l’IGF comme inspectrice des finances, c’est un nouvel acronyme qui retient son attention : la SNCF. Un passage à la « formation terrain » (vente, conduite, escale, contrôle, manœuvre) avant de prendre la direction de la gare Paris-Montparnasse puis celle des trains. En 2015, elle entre en gare de Matignon pour vingt mois d’arrêt au cabinet de Manuel Valls comme cheffe du pôle économie, finances, fiscalité, comptes publics et entreprises. Et c’est forte de son expérience économique et pour développer le digital qu’elle intègre le groupe de Sébastien Bazin. Un poste qui avait été marqué par une autre forte personnalité puisque Vivrek Badrinath l’avait occupé de 2014 à 2016.  Prochain arrêt le 3 avril 2017.
 


Biographie liée

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants