+ de critères

Nicolas HULOT

Nicolas HULOT

Tandis qu’une centaine de chefs d’Etat étaient réunis cette semaine à New York pour faire avancer les négociations du prochain sommet de Copenhague, l’animateur-producteur de télévision entamait, lui, un tour de France pour présenter son premier film en tant que réalisateur, Le Syndrome du Titanic – qui sortira en salles le 7 octobre. Fils d’un chercheur d’or, Nicolas Hulot creuse son filon écologiste depuis plus de vingt ans. Globe-trotter le plus bio du PAF, le journaliste déboulé par hasard sur le petit écran montre à des spectateurs aussi émerveillés que lui les beautés cachées de la planète avec Ushuaïa Nature. Quitte à prendre conscience, émission après émission, que cette nature est menacée... Militant engagé avec la Fondation qu’il a créée en 1990, Nicolas Hulot a réussi à faire signer son Pacte écologique par les principaux candidats de la présidentielle en 2007 ; deux ans plus tard, l’une des cinq propositions de son Pacte – l’instauration de la taxe carbone – voit le jour en France. Moins factuel qu’Une vérité qui dérange (Al Gore) et moins esthétique qu’Home (Yann Arthus-Bertrand), son Syndrome est un manifeste plein d’interrogations sur l’incapacité des hommes à se sauver d’eux-mêmes. Le nouvel acte politique de Monsieur Hulot en somme, qui n’est pas près de prendre des vacances… Du 7 au 18 décembre prochains se tiendra le sommet de Copenhague, qui doit faire suite au protocole de Kyoto. Déjà absents des signataires de Kyoto, le rôle des Etats-Unis à Copenhague sera déterminant pour l’objectif fixé de réduction des gaz à effet de serre, bien que le discours de Barack Obama à New York n’invite guère à l’optimisme. Le président Sarkozy, lui, a déjà proposé aux principaux Etats pollueurs de se retrouver à la mi-novembre afin de préciser leurs engagements respectifs. Il y a urgence car la maison brûle toujours…


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants