+ de critères

Olivier POIVRE D'ARVOR

Olivier POIVRE D'ARVOR

La radio plutôt que Bucarest. Celui qui vient d’hériter de la direction de France Culture devait être nommé ambassadeur en Roumanie au prochain conseil des ministres. Mais à 52 ans, le frère cadet de l’ex-présentateur des JT de TF1 a préféré les ondes à la diplomatie. Après avoir commencé dans l’édition et la presse écrite, Olivier Poivre d’Arvor fait une rapide excursion du côté du théâtre en fondant avec Christophe Barbaud la compagnie du Lion dont il sera aussi l’administrateur. C’est à partir de 1988 qu’il commence à promouvoir la culture française à l’étranger. D’abord à Alexandrie au sein du Centre culturel français puis à l’Institut français de Prague et enfin à Londres. Depuis 1999, il était le directeur de Culturesfrance, institution chargée du rayonnement de la culture française à l’étranger, et dont va s’occuper Xavier Darcos désormais. Au sein de la station de la Maison de la Radio, Olivier Poivre d’Arvor continuera à « diffuser » de la culture… en se limitant à la France. Cette année, c’est la radio qui a surtout animé le mercato audiovisuel. Le transfert surprise de Nicolas Demorand à Europe 1 permet à Francois Busnel d’occuper la tranche culturelle de fin d’après-midi sur France Inter. Yves Calvi rejoint RTL pour animer une interview quotidienne dans la matinale de la station, que rejoint également Jacques Pradel. Et alors qu'ils sont en concurrence frontale à la radio, Laurent Gerra et Nicolas Canteloup se retrouvent tous les deux dans l’équipe de Michel Drucker à la télévision pour l’hebdomadaire Vivement dimanche prochain.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants