+ de critères

Patrick LE HYARIC

Patrick LE HYARIC

Quand vient la fin de l’été, L’Humanité a coutume de préparer une grande fête. Organisée depuis 1930 par le journal communiste, la « Fête de l’Huma » est aujourd’hui un rendez-vous populaire et multiforme, qui mêle concerts, débats, expositions, théâtre… Cette année, son affiche réunira de vendredi à dimanche Manu Chao, Keziah Jones, The Kooks, Deep Purple et Julien Clerc, qui prendront place sur la grande scène montée pour l’occasion au parc de La Courneuve. Une scène que foulera aussi Patrick Le Hyaric, le directeur de L’Humanité, qui prendra la parole au moment du traditionnel meeting du dimanche. Ancien membre du conseil municipal de La Courneuve, ce fidèle du PCF a désormais un siège à Bruxelles puisqu’il s’est fait élire en juin dernier député européen sous la bannière du Front de Gauche. Mais à n’en pas douter, son QG restera au 32 de la rue Jean Jaurès à Saint-Denis, où depuis bientôt 10 ans son combat est de faire vivre le journal que cette figure de gauche a fondé il y a plus d’un siècle. Souvent soutenu par les artistes – en mai dernier, Cali, Renaud, Miossec et Higelin entre autres avaient offert un CD pour un numéro spécial – L’Humanité risque de vivre encore de belles heures lorsque des milliers de ballons rouges seront lancés sur le rythme de Smoke on the Water de Deep Purple. La Fête de l’Huma ne cherche pas à cacher la situation toujours précaire du quotidien communiste. Le nouveau slogan de Libération, « l’information est un combat », sonne particulièrement juste au moment où les lecteurs de presse écrite s’arrêtent de moins en moins en kiosques – la faute aux quotidiens gratuits et à Internet. Pour atteindre l’équilibre d’exploitation en 2010, Libé propose désormais un site Internet étoffé en accès payant (6 ou 12 euros par mois), comme le font déjà les sites des Echos ou du Monde. Et alors que Le Figaro réfléchit lui aussi à lancer un accès payant sur la Toile, d’autres médias Internet comme Mediapart ou Backchich réfléchissent à des versions papier. Rien ne se perd, tout se transforme…


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants