+ de critères

Philippe CASSARD

Philippe CASSARD

 

Philippe Cassard a découvert Claude Debussy à l’âge de six ans. Depuis, le pianiste n’a jamais vraiment quitté le compositeur du Prélude à l’après-midi d’un faune
Pour fêter dignement les 150 ans de sa naissance, Philippe Cassard va innover en proposant une anthologie de dix pièces inédites écrites dans la jeunesse de Debussy. Formé au Conservatoire de Paris, c’est lui qui a proposé pour la première fois le cycle intégral de l’œuvre pour piano du compositeur français en une journée et quatre récitals. Aujourd’hui, grâce à la transmission de quatre nouveaux manuscrits par une auditrice de l’émission qu’il présente sur France Musique, il va faire découvrir un répertoire de mélodies jusque-là inconnu. Accompagné par la cantatrice Natalie Dessay, le concertiste investira la Salle Pleyel le 26 février et le 29 mars, il sera avec le pianiste François Chaplin au musée d’Orsay pour jouer les œuvres à 4 mains. Pour Philippe Cassard, embrasser la totalité de l’œuvre de Debussy après quarante-quatre ans d’étude lui donne… « une impression de travail accompli ».

 

Eclairage

Concerts, rééditions de CD, conférences… Il ne manquait plus qu’une exposition pour commémorer les 150 ans de Claude Debussy. C’est désormais chose faite, au musée de l’Orangerie. L’exposition « Debussy, la musique et les arts », qui a ouvert ses portes le 22 février, revient en effet sur les rencontres décisives du compositeur avec les artistes et poètes de son temps. Tableaux, dessins, pastels côtoient lettres et photographies, éditions originales et manuscrits, témoignant ainsi de l’éclectisme du compositeur qui fut également un grand amateur d’art. 


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants