+ de critères

Serge TISSERON

Serge TISSERON

Pas de panique ! C'est un peu ce que répond Serge Tisseron aux parents affolés de voir leurs chères têtes blondes ne plus lâcher la console de jeu. Psychiatre mais aussi dessinateur et scénariste (il a présenté sa thèse de médecine en 1975 sous la forme d’une bande dessinée), Serge Tisseron a mené une recherche sur les effets des images violentes sur les 11-13 ans qui a fait autorité à la fin des années 1990, et c'est tout naturellement qu'il s'est intéressé à ce nouveau média en publiant Faut-il avoir peur des jeux vidéos ? Selon lui, le problème est plus éducatif que médical, car l'addiction aux jeux vidéos reste un phénomène rare chez les adolescents. Plutôt que de diaboliser ces nouvelles passions, les parents sont invités à en découvrir les nombreux aspects positifs pour mieux en corriger les excès. Avant de se ruer chez le psy, les pères et mères sont donc invités à se perfectionner en World of Warcraft et autres Guitar Hero… Le premier succès en librairie de Serge Tisseron, Tintin chez le psychanalyste, montrait comment, à partir de la seule étude des albums d’Hergé, le psychanalyste avait découvert dans la famille du dessinateur un secret de famille qui fut confirmé des années après par son biographe. Les tintinophiles, comme Pierre Assouline ou Benoît Peeters, ont fêté cette année les 80 ans de l’inoxydable journaliste à houppette, avec l'inauguration à Louvin d'un musée Hergé, conçu par Christian de Portzamparc.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants