+ de critères

Vassilis ALEXAKIS

Vassilis ALEXAKIS

« J’aimerais bien savoir quel a été le premier mot. Je voudrais qu’on me le dise à la fin de ma vie, juste avant que je ne ferme les yeux. Je partirais ainsi plus tranquille.» Ces dernières paroles d’un professeur passionné sont le point de départ du nouveau livre de Vassilis Alexakis. Un roman très remarqué cette année, puisqu’il se place dans les deux short lists essentielles de la rentrée littéraire, celles des prétendants au Goncourt et au Renaudot. Cet auteur franco-grec de 67 ans n’en est pas à son premier essai puisqu’il a déjà remporté de nombreuses récompenses, dont le prix du roman de l’Académie française en 2007 pour Après J.C. Installé en France depuis 1968 – au moment de la dictature des colonels en Grèce, ce passionné de linguistique qui est aussi un dessinateur humoristique écrit indifféremment dans les deux langues. Et c’est bien du langage, et plus précisément de ses origines, que traite Le Premier Mot, à travers une enquête passionnante menée par la sœur de l’érudit défunt. La rentrée littéraire, c’est aussi celle des essais. Parmi les nominés du Renaudot dans cette catégorie, outre le controversé Crépuscule d’une idole de Michel Onfray, on notera la présence de Charles Dantzig, qui rend hommage à sa passion dans Pourquoi lire ? Rayon biographies, signalons celle qu’Annette Wieviorka a consacré aux époux Thorez – Maurice et Jeannette – ou encore la remarquable Odyssée Cendrars de Patrice Delbourg aux éditions Ecriture.


Biographies liées

Dernières publications dans "À la une"



Réactions


Réagir à cet article : (réservé aux membres du Who's Who)



1000 caractères restants