+ de critères

Animateurs Radio/TV - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Animateurs Radio/TV

A la télévision, il est le visage de son émission ; à la radio, il est la voix qui donne le rythme et guide les intervenants. Etre animateur est un métier. Cela nécessite une personnalité, un charisme, en plus d’un bagage culturel spécifique à l’émission, doublé d'une solide connaissance de l’actualité. Une actualité qui change vite, très vite. Pour animer une émission, gérer les interventions des divers invités et chroniqueurs, tout en entretenant l’intérêt des auditeurs et des spectateurs, il faut une maîtrise parfaite de la prise de parole et faire preuve de répartie, de spontanéité et de prestance. Car l'animateur représente sa chaîne quotiennement ou hebdomadairement. Il doit toujours répondre présent. Un métier complexe qui s'effectue sous le feu des projecteurs et le regard aiguisé du public, mais aussi des médias, de la presse à la télévision, en passant par les réseaux sociaux.

 

Le métier

L’animateur est avant tout un journaliste, son but est d’informer le spectateur ou l'auditeur à travers des reportages, des interviews et des chroniques. Il se tient informé de l’actualité, se renseigne en amont pour maîtriser les sujets dont il parle, tout en restant toujours le plus objectif possible. Sa mission est de rendre le contenu de l’émission clair, intéressant et accessible au grand public.

Par ailleurs, l’animateur peut aussi être producteur de sa propre émission. Il peut en ce sens décider de la ligne éditoriale et du fil conducteur du programme qu'il va animer. Il choisit les sujets à traiter avec son équipe et le rythme à adopter durant l’émission. L’animateur a également à sa charge la rédaction de ses textes ou d’une bonne partie, et peut aussi sélectionner des morceaux pour la programmation musicale.
Au cours d’une émission, il anime le débat en expliquant les thèmes abordés et leurs enjeux, en relançant ses invités et les intervenants. Il faut également souligner qu’un de ses objectifs principaux est la fidélisation de son auditoire. En ce sens, il doit non seulement relayer des informations justes et, en fonction de la nature de son émission (divertissante, culturelle ou informative), faire réagir le spectateur, solliciter sa contribution ou tout simplement le faire rire.
 

Conditions de travail et compétences requises

Souvent rémunérés au cachet, les animateurs disposent dans certains cas du statut d’intermittent du spectacle. Pourtant, ils reçoivent généralement la même formation de base que les journalistes de la presse écrite. Si leur espace de travail se situe généralement dans les studios de la radio ou de la télévision, ou dans des studios indépendants, beaucoup travaillent également chez eux à la préparation et à la rédaction de leur programme, ces tâches se voulant pour beaucoup plus solitaires avant d’être données aux équipes.

Comme tout métier soumis à une audience, certains animateurs deviennent de vraies stars, à la télévision comme à la radio : des noms tels que Claire Chazal ou Jamy Gourmand sont connus dans toute la France. La notoriété de l’animateur dépend beaucoup de la renommée de la chaîne ou de la radio pour laquelle il travaille.
Une très bonne culture générale est indispensable dans ce métier, ainsi qu’une certaine créativité pour imaginer de nouveaux concepts et de nouvelles idées en vue de diversifier les interventions. Il faut être un excellent orateur : les difficultés d’élocution ou les voix disgracieuses sont un obstacle.
 

Formation

Le métier ne disposant pas de parcours type ou fixe, son accès nécessite d’intégrer le monde du journalisme. En ce sens, une école de journalisme proposant un cursus TV et/ou radio ou une école spécialisée offrant une formation d’animateur est à privilégier. Une bonne culture générale et des expériences professionnelles solides dans une radio, une web-radio ou encore une chaine locale sont essentielles.

 

Organisation

Créé en 1918, le Syndicat national des journalistes (SNJ) défend les intérêts de la profession dans son sens le plus large. On trouvera aussi plus spécifiquement le SPECT (Syndicat des producteurs, créateurs de programmes audiovisuels) pour les producteurs d’émissions.

Biographies liées

Dernières publications



402 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.