+ de critères

Commisaires aux comptes - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Commisaires aux comptes

Le métier de commissaire aux comptes (CAC) est règlementé et nécessite d’être inscrit sur la liste de l’Ordre des commissaires des comptes. Le CAC est le plus souvent employé par un cabinet (cabinet d’audit, société de commissariat au compte, cabinet d’expertise-comptable…), sous la hiérarchie du directeur/associé qui gère le cabinet, mais il peut également se mettre à son compte et créer son propre cabinet. Minutie et forte capacité d’analyse sont indispensables pour exercer ce métier, car en cas d’erreur, sa responsabilité civile peut être engagée. Par ailleurs, celle-ci peut également être engagée en cas de viol du secret professionnel, allant jusqu’à des peines d’emprisonnement. En plus de ce métier, le commissaire aux comptes est généralement expert-comptable. A noter qu’il n’a pas le droit d’exercer ses deux professions pour la même entreprise en même temps mais peut travailler en tant que CAC dans une entreprise et en tant qu’expert-comptable dans une autre.


Missions


Le commissaire aux comptes a de nombreuses missions dans le cadre de son métier. La plus importante étant de certifier la régularité, la sincérité et l’image des comptes ainsi que des documents juridiques des entreprises de plus de 50 salariés et des sociétés anonymes. Il vérifie leur exactitude en fonction des normes en vigueur en se basant sur les justificatifs des opérations. En cas d’anomalie ou d’irrégularité, il a pour devoir de le mentionner aux dirigeants de la société et aux actionnaires voire, si nécessaire, au Procureur de la République. A la fin de sa mission, il délivre ou non une certification. Celle-ci le rend garant de la conformité de la situation financière et comptable de l’entreprise. Ses conclusions sont présentées dans un rapport général présenté à l’assemblée générale de l’entreprise.


Formation


Pour devenir commissaire aux comptes, il faut nécessairement un bac+8 avant de pouvoir s’inscrire sur la liste de l’ordre des CAC. Plusieurs voies sont envisageables pour atteindre cet objectif. Il faut soit obtenir un diplôme d’école supérieur de commerce soit un diplôme de master spécialisé dans l’audit et la comptabilité. Ils peuvent ensuite passer le certificat préparatoire aux fonctions de CAC. Il reste encore une étape avant de pouvoir pratiquer : avoir effectué un stage rémunéré d’au moins trois ans chez un commissaire aux comptes. Seulement après il est possible de demander une affiliation à la Compagnie nationale des commissaires aux comptes.
 

Dernières publications



94 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.