+ de critères

Artificiers - Biographies des personnalités maitrisant ce savoir-faire

Talents du Who's Who Artificiers
Artificiers français who's who meilleur expert reconnu spécialiste savoir-faire personnalité française spécialité française

Les feux d'artifice sont des rendez-vous familiaux et populaires. Ils font partie des attractions magiques qui font briller les yeux des plus jeunes et impressionnent les adultes.
Mélanges de lumières, de couleurs et de sons, s'ils demandent autant de technique et de savoir-faire, c'est parce qu'ils ne sont pas naturels, ne provenant ni d’un incendie, ni de la foudre... c'est même la raison pour laquelle ils s'appellent feux d'"artifice".


Un peu d'histoire


Alors que les Chinois maîtrisaient l'art de la poudre et des explosifs depuis les VIIIe et IXe siècles, il fallut plus de temps à l'Occident avant de se lancer dans ces manipulations. La poudre fut d'abord utilisée dans un contexte militaire, mais les feux d'artifice firent néanmoins leur apparition en Europe vraisemblablement vers le XVe siècle, servant pour l'essentiel de "décor" à une intrigue qui était le centre du spectacle. En France, l'un des premiers feux marquants a été tiré de la place des Vosges en 1615 pour célébrer le mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche. A partir de cette époque, la vocation des feux d'artifice change, devenant le centre même d'un spectacle célébrant une victoire militaire et tout autre évènement glorieux. C'est d'ailleurs à partir de 1739 que les frères Ruggieri, venus d'Italie, commencent leur incroyable carrière, fondant une véritable dynastie d'artificiers qui perdure encore aujourd'hui !
S'ils étaient jugés coûteux et renvoyaient aux privilèges de l'Ancien régime, les feux d’artifice perdent en popularité au moment de la Révolution mais réapparaissent au cours du XIXe siècle. En 1810, un gigantesque feu célèbre le mariage de Napoléon Ier et Marie-Louise d'Autriche. Enfin, à partir de la IIIe République, les 14 Juillet seront systématiquement fêtés autour de feux d'artifice.

Aujourd'hui, parmi les meilleurs artificiers du monde, certains sont français. Le plus célèbre est certainement Christophe Berthonneau. Il a conçu et mis en scène de véritables shows grâce à son savoir-faire et à ses innovations hors normes : concerts, Jeux olympiques, il s'est produit dans le monde entier au point d'être reconnu comme l'un des meilleurs artificiers du monde.


Les mots des artificiers


Si certains mots rappellent la vocation première de la fameuse poudre noire (autopropulsion, bombe, fusée, mortier), que d'autres mettent en valeur l'aspect technique et technologique du métier (oxydant, oxydoréduction, combustion), certains termes ont une résonnance beaucoup plus poétique (triangle de feu, chandelle, tableau, fresque, fontaine). Trois champs lexicaux qui symbolisent parfaitement le triple enjeu du métier.


Organisation


Deux grands syndicats : le Syndicat de la pyrotechnie de spectacle et de divertissement (SPSD) et le Syndicat des fabricants d'explosifs, de pyrotechnie et d'artifices (SFEPA), ce dernier représentant l'industrie française des explosifs à usage civil et militaire.

 

Dernières publications dans "Talents et savoir-faire français Who’s Who: le « luxe français »"



2 biographies liées

Découvrez les experts du Who's Who rattachés à ce métier.



Notre application mobile

Téléphone

Nos partenaires

heure minute seconde